Belle Balade du dimanche à Milly-la-Forêt !

Hier fut une journée fantastique, en effet depuis six mois que j’attends cela, je suis enfin allée à Milly-la-Forêt (oui j’attendais vraiment le printemps pour y aller) !

Pourquoi Milly-la-Forêt ?

Tout d’abord et surtout parce que l’on peut y voir et visiter le Cyclop !

photo 2

Le Cyclop c’est une œuvre d’art collaborative, quinze artistes ont contribué à sa réalisation : Eva Aeppeli, Arman, César, Philippe Bouveret, Seppi Imof, Pierre-Marie Lejeune, Bernard Luginbül, Giovanni Podesta, Jean-Pierre Raynaud, Larry Rivers, Jesus Raphaël Soto, Daniel Spoerri, Rico Weber, Niki de Saint Phalle et évidemment Jean Tinguely à l’origine du projet et le financeur !

En 1969, le chantier du Cyclop démarre clandestinement dans la forêt de Milly.

photo 4

Jean Tinguely savait que la seule manière de mener à bien le projet de la Tête, était de financer lui-même les travaux, ainsi il pourrait travailler en toute liberté.
Aucun architecte ne participera à la construction et seuls les artistes, avec force et ténacité, bâtirent progressivement cette sculpture titanesque.

Il aura fallu dix ans de labeur pour ériger Le Cyclop et quinze années supplémentaires avant que soient mises en place les contributions de chacun. Jean Tinguely et Niki de Saint Phalle financèrent l’ensemble.

En 1987, pour assurer sa protection et sa conservation, ils décidèrent de donner Le Cyclop à l’État français.

En 1991, à la mort de Jean Tinguely, Niki de Saint Phalle se chargea de terminer la sculpture en finançant les derniers travaux.

En mai 1994, Le Cyclop fut inauguré par François Mitterrand, Président de la République et ouvert au public. Niki de Saint Phalle décida alors que Le Cyclop était achevé et que désormais, aucune œuvre ne pourrait être ajoutée.

photo 1

Si vous aimez Niki de Saint Phalle vous apprécierez le visage du Cyclop recouvert d’une mosaïque de miroirs, représentative de son style artistique, attention sur mes photos vous pouvez voir qu’une bâche recouvre le visage du monstre, c’est parce qu’il doit être rénové entre 2014 et 2015. Je conseille donc d’attendre début 2015 pour le découvrir sous son meilleur jour !

Qu’ y-a-t-il de si stupéfiant dans le Cyclop ? Il s’agit d’une tête de 22 mètres de haut entièrement construite avec des matériaux de récupération, d’aspect monstrueux dans le lequel se cache « un musée »… Rien que ça… Vous verrez d’énormes boules de flipper tournoyer au dessus de votre tête, une sculpture / colonne de Niki de St Phalle, une accumulation d’Arman, un pénétrable sonore de Jesus Rafael Soto, une chambre de bonne renversée, un wagon de la seconde guerre mondiale dans les arbres, une oreille qui se tend pour mieux écouter les oiseaux, un théâtre dont les chaises vivent leur vie, une porte blindée suisse, une fontaine… Peut-être même apercevrez-vous un vrai salon-cuisine ou Jean Tinguely avait l’habitude de se reposer pendant la journée !

91405_4_photo3_g

Et je pense ne pas avoir tout vu car le Cyclop est une créature de mystère mais également aussi parce que notre visite guidée (à 7euros pour les adultes) a malheureusement été menée au pas de course !

Les photos ne sont pas permises dans le Cyclop, alors en voici de l’extérieur (qui je vous le dis ne révèle que 10% de la magie de cette visite) et certaines finalement piquées sur le web.

photo 3

lecyclop2


cyclop_sketch_300x375

Dès les premiers croquis, la sculpture prend la forme d’une tête énorme, flanquée d’une oreille mobile qui écoute les bruits de la forêt. Ses structures intègrent les arbres de la clairière. Les pensées de la tête roulent comme des billes. La langue qui pend jusqu’au sol est un toboggan pour les enfants. Sur le toit, un plan d’eau veut refléter le ciel, en hommage au peintre, Yves Klein.

lecyclop6

*à lire* un article sur l’ensemble du projet, trouvé dans les achives de RFI.fr

*à lire* un article sur le pénétrable sonore de Jesus Rafael Soto

*à lire* un article sur «Le Marteau et la Dame-jeanne» de Philippe Bouveret

91405_5_photo5_g

Enfin la seconde raison d’aller à Milly (selon moi bien sûr) c’est pour visiter la délicate Chapelle Saint-Blaise des Simples où repose Jean Cocteau…

photo 5

Il s’agit d’une très petite chapelle construite en 1136 entourée par un jardin de plantes médicinales – Les Simples – utilisées pour soigner les lépreux au Moyen-Age.

Cette chapelle traversa les siècles mais tomba en désuétude… Ce n’est qu’en 1958, que le jardin fut dégagé et que Jean Cocteau, citoyen d’honneur de Milly-la-Forêt se vu confier la mission de décorer ses murs et en voici le résultat :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(Le commentaire qui vous guide à l’intérieur de la chapelle est dit par Jean Marais)

Si ses dessins vous ont plu – penchez-vous sur la Chapelle Saint Pierre de Villefranche sur Mer

Culturellement vôtre !

SCSC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s