Balade du dimanche au Mac / Val

Le Mac / Val ce n’est pas un nouveau spot de restauration rapide du 9-4 mais le musée d’art contemporain du Val de Marne.

Ouvert depuis 2005, niché au milieu des tours de Vitry, composé de cubes de bétons blanc et bordé de larges verrières, le musée est un temps soit peu difficile d’accès, métro + bus obligés.

Photo 003

Il présente cependant sur 4 000 m2, 150 œuvres dans sa collection permanente – en grande partie d’art contemporain français de 1950 à nos jours – et accueille des expositions temporaires.

Par un froid dimanche d’octobre donc… Je me suis rendue au Mac / Val pour découvrir les pièces très étranges de Fabrice Hyber

 J’ai commencé ma balade par l’étape la plus réconfortante, je me suis arrêtée sur la ligne 7 à la station de métro : Porte de Choisy pour aller chez Tricotin, mon restaurant chinois de prédilection, tellement loin de chez moi que dès que je pénètre dans le périmètre du 5ème, 13ème ou 14ème  j’ai pour règle de manger là-bas COÛTE que COÛTE.

Evidemment je vous le recommande, le trajet en métro et la petite marche dans le vent ne rendent mon bœuf Lok Lak que meilleur… Orgie de dimsum à prévoir également.

Après m’être restaurée, j’ai repris le métro ligne 7 jusqu’à l’arrêt Villejuif – Louis Aragon‎, puis attendu assez peu, un bus pour m’emmener au musée, à 10 minutes.

Une fois arrivée, l’endroit m’a plu, l’exposition de Fabrice Hyber était déroutante, installée dans un espace immense et bien agencée, j’ai aimé qu’il n’y ait qu’une seule grande salle d’exposition.

Les œuvres prises une à une n’ont pas de «signification» très forte, mais toutes réunies ainsi, elles présentent un fort intérêt artistique car l’ensemble est visuel. Il y a donc mille choses à voir / comprendre / toucher / essayer de faire fonctionner et nous savons qu’il sera impossible de faire l’expérience de tout.

Pour décrire les choses concrètement il s’agit d’une vingtaine d’ateliers expérimentaux en tout genre mêlant ventilateurs, vêtements, installations, suspensions …

Photo 005

Ensuite nous avons déambulé dans la collection permanente qui n’a eu de cesse de nous surprendre (en bien) par la taille des œuvres présentées, leur originalité, leur modernisme… En effet il y en a pour tous les goûts : installations lumineuses, photos, skyline de frigos…

Voici une de mes œuvres préférées « Paramour » de Jean-Luc Verna : Iconique et lumineuse.

Photo 010

Je ne vous en montre pas plus, car vous vous serez heureux de découvrir par vous-même les belles œuvres que recèlent ce musée et il vous faut bien une grosse carotte pour allez si loin un dimanche, non ?  (ok je sais « si loin » tout est relatif).

Vitry par amour.

SCSC

 Les tarifs et tout ça : ici

Mes quelques photos ici

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s