Nov-Dec 2016

Rdv à La Closerie Falbala …

Chers Tous,

C’est avec enthousiasme que je vous donne rendez-vous à la toute fin de l’année 2016 pour un So Cute aventurier. En effet le vendredi 30 décembre 2016 à 10h30 du matin, 10 d’entre nous seront attendus à la Fondation Dubuffet pour la visiter et découvrir une installation de « Land Art » hors du commun : La Closerie Falbala.

La construction de la Closerie Falbala été entreprise dans les années 1970, quand Dubuffet a alors 70 ans, une entreprise gigantesque et non sans heurt. L’artiste avait dans l’idée de construire une structure totale pour abriter le cabinet logologique (dont nous comprendrons le concept sur place), cabinet lui-même situé dans la Villa Falbala que nous découvrirons !

Précisément à l’occasion de cette visite, nous verrons d’une part la Closerie Falbala (1610 m2) avec la Villa Falbala qui contient le Cabinet logologique. D’autre part, dans un autre jardin, nous visiterons le Musée avec des œuvres peintes et les éléments du spectacle de Coucou bazar ainsi que le bâtiment Maquettes qui contient les maquettes que Jean Dubuffet a léguées à sa Fondation.

Le tarif de groupe est de 4,5 euros par personne, à régler en espèces (je vous remercie d’avance), plus certainement une participation libre pour la guide.

Afin de faciliter l’organisation de cette visite et vous motiver à venir, un ou deux UBER vans seront mobilisés pour nous transporter. Un départ à 9h45 (pas de retard possible) de la Place de la République est envisagé, le prix du transport  aller-retour vous sera communiqué depuis l’événement FB ou par email. Le trajet dure 37 minutes sans circulation.

Je vous remercie de vous inscrire à la visite par email via : socutesoculture@gmail.com !

Premiers arrivés premiers servis, attention il n’y a que 10 places.

Pour comprendre les termes : Art Brut, Hourloupe et Coucou bazar avant la visite c’est ici :

A bientôt dans le froid parisien ?

SCSC

Pour avoir les infos en live avant la visite, c’est ici !

Publicités
Par défaut
Jui-Aou 2016

Retrouvailles autour de Pierre Paulin

Mes chers amis, vous avez été nombreux à me rejoindre au Centre Pompidou le mercredi 27 juillet dernier ! C’est avec un grand bonheur que nous nous sommes retrouvés et avons découvert, pour certains Pierre Paulin. Son exposition au Centre Pompidou qui se termine le 22 août 2016 est certes courte mais agréable et instructive en peu de temps.

Pierre Paulin était beau, Pierre Paulin était visionnaire, Pierre Paulin a utilisé des matériaux nouveaux et considérés comme peu nobles dans les années 80, Pierre Paulin a crée le fauteuil mushroom, tulip, groovy, ruban, la déclive, le canapé Osaka, le salon Pompidou que j’ai eu la chance de voir en 2009 à l’Elysée, une visite à relire ici.

De Pierre Paulin aurait bien tout rapporté à la maison car son mobilier aux lignes douces mais aux couleurs pop dynamisent et élèvent le niveau de tous les intérieurs.

Nous nous sommes attardés sur chacun de ses fauteuils et en avons tous choisi un. Nous nous sommes intéressés aux films diffusés dans la salle d’exposition et avons ainsi découvert les créations de Pierre Paulin dans les grandes lignes à travers le temps.

Ensuite nous nous sommes dirigés vers le restaurant – bar à tapas de St Paul : HOMIES en passant par la magnifique place Igor Stravinsky et sa fontaine réalisée par Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely en 1983.

IMG_3400

Chez HOMIES nous avons retrouvés plus de joyeux lurons afin de trinquer dans la joie à nos retrouvailles et surtout à l’été, le meilleur moment de l’année pour profiter de la Capitale et rêver à de nouvelles rencontres. C’est donc autour de nombreux Pisco Homies, de mojitos réinventés que nous nous sommes jetés sur les boulettes de mac & cheese –qui sont à tomber- les artichauts, le plateau de jambon basque and co …

IMG_3401

Merci à tous mes merveilleux amis d’être venus partager ce bon bon moment, au musée, au resto et sur les trottoirs de notre cher Paris.

SCSC

TOUTES LES PHOTOS ICI

Par défaut
Jui-Aou 2016

Rendez-vous avec Pierre Paulin, créateur du futur

Je suis heureuse de vous donner rendez-vous, pour mon retour, au Centre Pompidou à l’occasion de l’exposition du designer français et de génie : Pierre Paulin (1927-2009)

Pierre Paulin est aux États-Unis pour présenter son projet à Herman Miller. La crise pétrolière de 1973 empêche l'utopie de voir le jour. Photo Maia Paulin

Pierre Paulin est aux États-Unis pour présenter son projet à Herman Miller. La crise pétrolière de 1973 empêche l’utopie de voir le jour. Photo Maia Paulin

Designer, architecte d’intérieur, créateur, Pierre Paulin sculpte l’espace, l’aménage, le «paysage ». Ses environnements, ses meubles, ses objets industriels, se mettent au service du corps. Avec plus de soixante-dix pièces de mobilier et une cinquantaine de dessins inédits, l’exposition consacrée par le Centre Pompidou à Pierre Paulin propose une traversée de tout l’oeuvre du designer et de quarante années de création. Elle présente des pièces phares devenues des « icônes » de l’histoire du design – Anneau, Mushroom, Ribbon Chair, Butterfly, Tulip… – et fait la part belle à des projets inédits, auto-édités, comme le Tapis-siège, la déclive, la tente, etc. Des pièces rares des années 1950 et des prototypes sont également dévoilés dans l’exposition.

Paulin Pierre (1927-2009). Paris, Centre Pompidou - Musee national d'art moderne

Peut être le plus connu de toute une série qui suivra, Mushroom, conçu en 1963 est l’exemple type d’une nouvelle technique de fabrication. Consitué de 3 anneaux – un pour le sol, un autre pour le siège et le dernier pour former le dossier – maintenus par des sangles de caoutchouc et recouvert de mousse. Révolutionnaire, son design aux formes souples et arrondies et sans piétment avait été spécialement étudié pour recevoir une housse en tissu élastique sans couture. Ses lignes simples et intemporelles sont aujourd’hui, présentent dans la collection permanente du MoMa (The Museum of Modern Art de New York).

En 1971, Pierre Paulin est choisi par Claude et Georges Pompidou pour revisiter l’aménagement des appartements privés du Palais de l’Elysée. En 1984, c’est au même designer que fait également appel François Mitterrand pour concevoir l’architecture intérieure et le design de son bureau présidentiel.

L’exposition invite le visiteur à établir un dialogue entre corps et confort. Parce que les recherches de Pierre Paulin ont été sans cesse motivées par les thèmes du confort et d’un nouvel art de vivre – au ras du sol par exemple, le parcours propose au public de s’asseoir dans les sièges les plus emblématiques du créateur, des rééditions mises à la disposition des visiteurs.

L’exposition présente, enfin, une reconstitution inédite du living room de la Calmette, la villa dessinée dans les Cévennes par le designer dans les années 1990 : le public y expérimente un épais diwan (tapis) glissant le long d’un mur, se retournant sur le sol et accueillant quatre fauteuils Tongue.

J’ai tellement hâte !!!

Rendez-vous devant la statue de Calder à 19h30, le mercredi 27 juillet, prenez vos billets à l’avance en ligne !

Ensuite nous irons boire et manger chez HOMIES 26 Rue Beautreillis, Paris, France, 75004 Paris résa à 22h00.

Je compte beaucoup sur vous !

Pour rsvp et les infos live, c’est ici.Pour rsvp et les infos live, c’est ici.

Par défaut
Jan-Fev 2016

SCSC @ Les Jeudis Arty

Jeudi soir dernier (04/02/2016) nous étions aux Jeudis Arty, dans le Marais, pour découvrir les 40 galeries d’art participantes. Impossible de toutes les faire, mais nous nous sommes bien amusés, car chacune avait réellement joué le jeu. D’ailleurs, certains ont tellement aimé le concept qu’ils se sont balladés de leur côté pendant toute la soirée, et en ont oublié le point de ralliement !

Ce spécial So Cute était organisé avec la collaboration de Dorothée, fidèle de la communauté So Cute, et qui a fait partie de l’association des Jeudis Arty, comme bénévole pendant 2 ans.

Au menu, il y avait donc :

De l’art contemporain et des vernissages, bien sûr, mais aussi des performances à la soirée de clotûre du Carreau du Temple.

Nous avons donc commencé par la galerie Papillon, rue Chapon, qui fêtait ses 27 ans d’existence, puis avons déambulé alentour, en passant par deux espaces notablement animés : la galerie Christian Berst, et la galerie Sator dans le passage des Gravilliers.

A la galerie Christian Berst, Art Brut nous avons apprécié : le vernissage bigarré, et le travail de l’artiste Misleydis Castillo Pedroso. Vivant dans un environnement isolé, en raison de sa condition de sourde et muette, elle donne vie à ses personnages en les reproduisant, et en augmentant leur taille jusqu’à ce qu’ils dépassent l’échelle humaine. On s’est donc retrouvés au milieu d’une foule, vivante et dessinée.

Ensuite, à la galerie Sator, nous avons eu un énorme coup de cœur pour le travail de la plasticienne Nazanin Pouyandeh, avec son exposition L’envers de l’histoire. Elle met en scène ses rêves, un inconscient collectif qui se prête au métissage culturel, en combinant des techniques variées mais en gardant une iconicité mythique et naïve. Une alchimie qui nous a enchantée sans que nous arrivions à savoir exactement pourquoi. Fantastique !

Au Carreau du Temple, nous avons enfin bu quelques bières Gallia, et assisté aux performances autour de la « Poésie du geste »….. Mention particulière pour le tableau numéro deux, avec son duo de choc, qui nous a emmenés dans une mise en scène charnelle, et nous a laissé bien silencieux … et philosophes pour certaines !

Ne manquez pas la prochaine édition : ici depuis le site l’association.

A très vite

SCSC

Par défaut
Jan-Fev 2016

So Cute se rend aux Jeudis Arty !

SAVE THE DATE // 4 février 2016

Les Jeudis Arty, c’est un concept chouette : 40 galeries d’art du Marais ouvrent leur portes simultanément en nocturne, et invite une communauté curieuse, passionnée à découvrir les trésors de leurs entrailles.

Au programme : vernissages et des vernissages et ENCORE des vernissages ( !!! ) , performances, visites guidées et possible rencontre avec les artistes. Vers 22h, drinks à la soirée de clotûre, et direction la Candelaria pour se réchauffer.

Si vous voulez vous faire une idée, l’émission Paris Dernière a filmé les débuts du concept, il y a tout pile un an.


En attendant, plus de détails sur les Jeudis Arty ici  & le programme de l’édition du 4 février là !

See you soon, honey pies !

Pour RSVP et suivre les infos de notre rencontre en live c’est ici !

 

 

 

 

 

Par défaut
Jan-Fev 2016

Rencontre avec Ai Weiwei – artiste superstar engagé pour la liberté !

La venue d’Ai Weiwei en chair et en os en France, est un événement et j’espère que vous êtes au courant ! Avec So Cute on fait ce que l’on peut pour être dans les bons plans et selon moi, celui-de la semaine est le suivant :

Ai Weiwei expose des oeuvres inédites au Bon Marché du 16 janvier au 20 février et le lendemain du lancement de l’expo il donne une Master Class au MK2 hautefeuille, qui repasse pour sa venue, son film : NEVER SORRY.  Je l’ai déjà vu à sa sortie en 2012 et c’est parfait pour découvrir l’artiste, sa démarche, son combat et surtout réaliser quel carcan d’autorité furieuse étreint le peuple chinois tous les jours.

Le billet d’entrée à la master classe est de 9,90€, c’est sérieusement une aubaine !

C’est donc notre premier rendez-vous So Cute de l’année ! Rendez-vous ce dimanche 17 janvier à 11h00 au Mk2 hautefeuille (métro Odéon ou St Michel ) pour rencontrer le rebel Ai Weiwei qui vient de clôturer sa merveilleuse exposition à la Royal Académie de Londres…

Pour prendre son billet c’est ici

Ai Weiwei – en 2 mots 

Artiste Chinois né en 1957, connu à travers le monde pour être un fervent défenseur de la liberté et un critique acide du gouvernement Chinois qui l’a enfermé pendant 81 jours en cellule, l’a maltraité, lui a pris son passeport pendant 4 ans l’empêchant de quitter Pékin, a détruit son nouveau studio de création en Chine la veille de son inauguration…

Never Sorry – en 1 minute trente

Ce n’est pas moi que vous chercherez dimanche prochain à l’entrée du Mk2 mais Eléonore ma fidèle amie qui reprend le flambeau pour le mois de Janvier et qui grâce à votre aide volera une photo de groupe avec cet artiste magnifique !

Régalez-vous

Ici pour RSVP depuis FB et suivre les dernières actu de notre rendez-vous

So Phipi

Par défaut
Nov-Dec 2015

Paris, Chéri-e avec KASHINK !

Vous avez été super nombreux à répondre présents à la visite guidée spéciale So Cute avec KASHINK ! En effet les 19 & 20 décembre cette street artiste que j’adore et auprès de laquelle je travaille depuis quelques mois, investissait entièrement le théâtre de l’Européen pour déclarer sa flamme à Paris !

Au menu :

Du street art bien sûr puisque l’artiste, avec l’aide des étudiants de l’Atelier Hourdé avait recouvert la façade de l’Européen par ses fameux personnages au GENRE LIBRE c’est-à-dire à 4 yeux & à la couleur de peau inédite !

Malheureusement les collages ont déjà été à ce jour, passés au karcher…

Expérience sensorielle ensuite puisque comme rue des Cannettes, Montparnasse ou à la Foire des Tuileries nous étions accueillis à l’intérieur de Paris Chéri-e par une bonne odeur de crêpes … Ci-dessous photo d’une crêpe en chocolat sérigraphiée KASHINK ! #ArtFood made in Brittany !

Au rez-de-chaussée nous avons été reçus par une équipe de choc : l’artiste elle-même et les braves étudiants de l’Atelier Hourdé transformés en créatures à 4 yeux !

KASHINK, merveilleuse, a pris le temps de nous présenter ses premières œuvres en céramiques : Johns en volume (j’espère que vous avez remarqué leurs délicates boucles d’oreilles), pièces montées colorées, mimi Paris où poussent des champignons géants ôdes au Paris encore sauvage comme celui qu’elle aime le long de la petite ceinture du 20ème …  Des souvenirs de Paris également (cad des crottes de chien sous cloche) !

Ensuite la salle des costumes … Dans un joli film muet, projeté dans la salle et tournant en boucle, KASHINK incarne des Parisiens farfelus : l’étudiante à tresses adorables, le Bobo en manteau de fourrure, l’homme en djellaba dorée avec un twist espagnol, la concierge au sweat pro-homo… Elle a pris le temps de nous expliquer toute sa démarche pourquoi, comment, avec qui et nous étions pendus à ses lèvres !

Ensuite son film TEP (Terrain d’Education Prioritaire) réalisé par et avec Allan, son ami fidèle et discret, qui la suit partout pour rendre compte de sa créativité en photos ou en vidéos. Superbe. J’ai eu les larmes aux yeux lorsqu’Houssen annonce qu’il va être détruit mais ne va pas mourir … J’ai hâte de le revoir et je vous conseille de surveiller son devenir depuis la page FAN de KASHINK sur FB.

Ensuite la salle des mots doux et des Johns de toutes tailles… Doudou, bébé, ma douce, ma puce, mon gros et KASHINK nous raconte sa session de tags vandales (comprendre : écrire en gros et en couleurs des mots d’amour sur les murs) à travers la ville, filmée par Marion Desquenne, une semaine avant les événements du 13 novembre…

Drôle, naturelle, elle nous explique comment elle ne s’est pas fait arrêter par la police et comment au contraire des voisins excédés ont relevé le numéro de sa plaque d’immatriculation.

Enfin dernière salle : murs de foulards, décor végétal, Johns sur de vieux tirages de La Croix datant des années 30 avec des anecdotes folles sur Paname, des impressions grand format de ses premiers Johns, que disent-ils ? Comment sont-ils placés ?

Je crois qu’elle nous a tous largement conquis … Puis au lieu de 40 minutes elle est bien restée avec nous plus d’une heure… Merveilleuse comme promis !

Pour revivre toute l’aventure de Paris, Chéri-e c’est ici depuis le blog de l’install

Pour acheter le livre KASHINK : Premières Années à Paris 2001 -2015 c’est ici !

IMG_6267

Et le catalogue des beautés présentées pendant Paris, Chéri-e il arrive et sera dispo depuis www.parischeriexpo.com !

Bonnes fêtes !

Toutes nos photos ici !

SCSC

Par défaut
Nov-Dec 2015

Visite Guidée de Paris, Chéri-e par KASHINK

Les Amis,

Mon message sera bref.

Pour finir l’année en beauté So Cute vous invite à une visite guidée gratuite de l’exposition Paris, Chéri-e, exposition qui a lieu seulement le 19 & 20 décembre au théâtre de l’Européen, Place de Clichy, Paris 17ème.

Visite d’environ 40 minutes et surtout guidée par l’artiste elle-même ! Gros So Cute privilège ! Seulement 30 chanceux pourront y assister, pour cela confirmez-moi rapidement votre présence nom / prénom / email à l’adresse socutesoculture@gmail.com. J’ai déjà des inscrits donc je compte sur vous pour être rapides.

Rendez-vous le dimanche 20 décembre à 12h00 – devant l’entrée. Seuls les inscrits seront introduits !

KASHINK & Paris, Chéri-e le teaser :

  • KASHINK, jeune street-artiste parisienne (découverte en ce qui me concerne à Miami pendant Art Basel) au style très reconnaissable car elle peint de grands personnages multicolores à 4 yeux.
  • Paris, Chéri-e : c’est sa déclaration d’amour à la capital, 15 ans de street art dans ses rues ça crée des liens… KASHINK a carte blanche blanche au sein du théâtre de l’Européen pendant 2 jours, elle investit le dedans (plus de 5 salles) et le dehors ! L’artiste n’y présente que de nouvelles oeuvres  au delà du street art : costumes, performances scéniques, performances culinaires (food art), photos, toiles, céramiques + son premier film auquel vous assisterez… A MUST SEE !

plus de KASHINK dans Paris, c’est ici avec ma map des oeuvres géolocalisées

plus de KASHINK pour chez vous ? C’est ici grâce à ART.FR

Pour avoir des news sur notre rdv de dimanche rdv sur FB

SCSC

Par défaut
Nov-Dec 2015

Prendre l’air à Poissy avec Le Corbusier !

Chers Amis,

Je vous donne rendez-vous ce dimanche 22 novembre pour prendre l’air à Poissy et découvrir un des joyaux de l’architecture moderne : La Villa Savoye du Corbusier (1928-31).

  • Rendez-vous à 13h00 Gare Saint Lazare (afin de prendre le train de 13h23)
  • Devant le quai 7 pour nous retrouver puis partir direction Poissy18 minutes de trajet
  • Tarif du billet A/R : 10,10€
  • 20 minutes de marche lente depuis la Gare jusqu’à la maison
  • Entrée de la maison 11,5 €

Oui c’est pas gratuit tout ça mais une petite escapade entre potes c’est unique !

Encore une fois la page wikipédia de la Villa est très bien faite et rapide à lire, je vous la recommande vivement :

Villa de week-end pour la famille Savoye (Pierre, cofondateur à Lille en 1907 de la société de courtage d’assurance Gras Savoye et son épouse Eugénie) qui accepte le projet, c’est un manifeste de modernité qui affirme une volonté architecturale satisfaisant à l’intérieur, tous les besoins fonctionnels.

Le Corbusier décrit les Savoye comme des clients « dépourvus totalement d’idées préconçues : ni modernes ni anciens ». La villa est une « boîte en l’air » située dans une pelouse entourée de prairies et de vergers dominant la vallée de la Seine. Elle est la parfaite illustration issue des recherches formelles sur la théorie des cinq points de l’architecture moderne formulée par le concepteur suisse en 1927, pour théoriser les principes fondamentaux du Mouvement moderne : les pilotis, les toits terrasses, le plan libre, la fenêtre en bandeaux et la façade libre.

Pour votre info 2015 commémore le 50e anniversaire de la disparition de l’architecte.

A dimanche,

Pour RSVP c’est ici !

Paix & (Art &) Amour

SCSC

Par défaut
Nov-Dec 2015

Visite dans une maison / galerie par Le Corbusier !

Chers Amis !

Je vous remercie de vous être déplacés le week-end dernier au fin fond du 16ème pour visiter la Fondation Le Corbusier ou plutôt devrais-je dire la Maison de La Roche –Jeanneret (1923 /1925) où nous avons été très bien reçus !

En effet malgré de stressants désistements de dernières minutes, nous étions presque au complet pour écouter Edouard, notre conférencier passionné, pendant 1h20 ! Nous avons commencé par observer la façade puis sommes entrés dans la demeure.

observation de la Maison de La Roche

Ce que nous avons retenu/aimé :

Une entrée gigantesque avec une hauteur sous plafond de 8 mètres !

Un balcon théâtral sur le modèle d’une chaire de prêtre pour accueillir les invités !

Balcon Maison de La Roche

La polychromie subtile et chic de la galerie composée (entre autres) de Bleu charron, de Terre de Sienne claire, de Vert Paris, de Vert noir ou de Brun rouge…

L’austérité du client mécène, c’est à dire que Raoul Albert de La Roche qui a commandité Le Corbusier pour lui construire sa maison/galerie, était célibataire à 33ans (1923) et à souhaiter s’installer dans une demeure faite pour 1 personne ! La rationalité et l’austérité du Purisme imprègnent totalement l’atmosphère de cette œuvre élitiste à l’esthétique « pauvre ».

Nous avons aimé faire l’expérience de la promenade architecturale et remarqué l’enchainement des perspectives et des points de vues, la symbiose des espaces extérieurs et intérieurs, et les grands pans de verre illustrant l’idée que :

« Le dedans est toujours un dehors »

Fondation Le Corbusier

Enfin on apprécie le toit terrasse avec et sans garde-corps sur le quel La Roche s’est fait construire un store pour le pas voir sa voisine en train de bronzer !

Une magnifique visite (que nous avons faite en chaussons, cf photos) qui nous a donnée l’envie d’en faire d’autres comme celle de l’appartement-atelier de Corbu rue Nungesser Paris 16 et surtout celle de la Villa Savoye à Poissy à 20 minutes de St Lazare en train (visite guidée gratuite les samedis et dimanches à 11h30 et 14h30).

Enfin nous sommes abreuvés au Bo Zinc avenue Mozart qui sert (oui faut le dire) les pires tartines de Paris mais pour un Coca 0 ou une binouze nous étions « safe ».

Suite Maison de La Roche

Merci à Anaïs & Annie – les nouvelles – tout sourire !

Rendez-vous à Poissy pour le prochain SCSC

Toutes les photos ici

SCSC

Par défaut
Nov-Dec 2015

Rendez-vous à la Maison de la Roche par Le Corbusier

Chers Amis,

Je vous donne rendez-vous ce samedi 7 novembre à 16h00 pétantes – prévoyez d’arriver vers 15h30/45, je serai déjà sur place – pour une visite guidée de la Maison de la Roche au tarif de groupe de 9€ (5€ de frais d’entrée et 4€ pour le conférencier)

Le rendez-vous est fixé 10 square du Docteur Blanche, 75016 Paris. La visite commence à l’extérieur par l’observation des façades.

La Maison La Roche a été construite entre 1923 et 1925 par Le Corbusier et Pierre Jeanneret (son frère).

Elle est considérée aujourd’hui comme un exemple prestigieux d’architecture moderne en France, dans lequel on trouve pour la première fois l’expression architecturale des « cinq points pour une architecture nouvelle ». C’est également pour Le Corbusier l’occasion de développer avec la villa son idée de promenade architecturale :

C’est en marchant, en se déplaçant que l’on voit se développer les ordonnances de l’architecture 

lecorbusiervilla03

La Maison La Roche est jumelée avec la Maison Jeanneret, qui abrite aujourd’hui la Fondation Le Corbusier. Elle est classée monument historique depuis 19962.

La Roche, quand on a une belle collection comme vous, il faut se faire construire une maison digne d’elle

La Maison La Roche est une commande de Raoul La Roche. Il s’agit en réalité d’une double commande : d’une part une maison familiale pour Albert Jeanneret (je répète le frère de l’architecte) et d’autre part, une maison/galerie pour un collectionneur suisse, célibataire, Raoul Albert La Roche.

Maison Le Corbusier

Installé à Paris en 1912, Raoul Albert La Roche rencontre son compatriote Le Corbusier en 1918. La Roche est séduit par les idées et les expériences de la peinture puriste que revendiquent Le Corbusier et Amédée Ozenfant et se lie d’amitié avec les deux artistes, qui l’aideront à se constituer une collection d’art moderne très riche, composée de peintures de Picasso, Braque, Leger, Lipchitz. C’est assez logiquement qu’il se tournera vers Le Corbusier pour réaliser une maison/galerie lorsqu’il se préoccupera d’héberger sa collection.

Je vous laisse vous renseigner davantage sur cette superbe maison, entre autre sur wikipédia où j’ai trouvé d’excitantes informations !

Ce samedi il fera beau et bon : préparez vos lunettes de soleil et appareils photos #socutesoculture

Ensuite les DRINKS en terrasse peut-être au vert au Chalet des Iles !

87848730_o

Rsvp ici seulement 15 chanceux participeront

A samedi,

SCSC

Par défaut
Sept-Oct 2015

Le Cycle de la Lumière Disco avec Andy au MAM !

Bonjour Les Amis,

Merci pour votre motivation jeudi soir dernier, lors de l’exposition Warhol Unlimited au Musée d’Art Moderne de Paris.

Qu’avez-vous vu, retenu et aimé ?

De mon côté j’ai apprécié la scéno qui m’a bien rappelé LE musée Andy Warhol de Pittsburg (sa ville natale) avec le papier peint vache, mao et les Silver Clouds.

Andy Warhol Unlimited Silver Clouds MAM So Cute So Culture

Je n’avais jamais vu la série des chaises électriques et j’ai trouvé cela fort, en effet de loin on reconnaît bien une série d’œuvres de Warhol aux belles couleurs pop – rouge & bleu ciel, violet et jaune – puis en s’approchant, le sujet se révèle et a lieu l’effet de surprise… Gore ? Andy ?  La chaise ou la cannette de soupe en réalité tout peut s’acheter en masse aux USA dans les années 70…

J’ai aimé la salle des Flowers et réalisé que ces peintures (motif de 2 ou 4 fleurs) existent dans tous les formats – du mini au géant – n’ont pas d’angle de vue, en effet tous les angles sont bons pour les regarder, les apprécier ou les accrocher. D’ailleurs elles étaient fixées sur un cadre en rotation lors de leur première présentation au public. Du papier peint les amis !

11235454_1120719931279275_5407987411446572069_o

Les Shadows dans la dernière salle avec leur aspect négatif / positif ne nous ont toujours pas relevé leur secret : que représentent-elles ? Une flamme de bougie et l’angle d’un objet quelconque ? Avec Andy il faut s’attendre à tout mais on peut compter sur lui pour le choix des couleurs et l’harmonie de la composition (monochrome de blanc cassé, d’argenté, de bleu nuit et 14 autres couleurs).

Les Shadows c’est peut-être les 102 étapes du cycle de la lumière disco qui éclairait la Factory en 78 ?

Enfin très bon diner au Tokyo Eat comme d’habitude : excellent cocktail Rio Bamako, poulet au caramel trop sucré mais très bon point pour le lieu noir et le hachis parmentier.

Merci à tous vous êtes merveilleux !

Toutes les photos ici

A samedi 7 novembre pour la visite commentée de la Maison de la Roche par Le Corbusier !

Culturellement,

SCSC

Par défaut
Sept-Oct 2015

Andy Warhol c’est ce qu’il nous faut, rendez-vous le 29.10 à 20h

Les Potes,

Je vous donne rendez-vous le jeudi 29 octobre à 20h00 pour l’exposition Warhol Unlimited au Musée d’Art Moderne.

Deux choses à savoir pour votre visite :

  1. Cette exposition (comme son nom l’indique : Unlimited) réunie plus de 200 œuvres et met en valeur la dimension sérielle du travail de Warhol.
  1. Vous aurez l’occasion de voir les Shadows (1978-79) étonnant ensemble de 102 toiles sérigraphiées de 17 couleurs différentes qui se déploient sur une longueur de plus de 130 mètres. Habituellement conservées à la Dia Art Foundation (état de NYC), elles sont exposées dans leur totatlité pour la première fois en Europe.

Pourquoi Warhol Unlimited ? Et pas Scorsese, Follia Continua ou encore le Musée Picasso ?

Andy tout le monde le connaît et c’est parfait pour nous retrouver après une longue journée et se détendre devant du beau – du cool – du POP ! Et pour vous convaincre, écoutez vite ce podcast délire d’une de mes émissions préférées (mais malheureusement arrêtée) :

SI L’AMERIQUE M’ETAIT COMPTEE

Saison 2- Episode 23

Andy Warhol : Pubard ou Génie du 20ème siècle ?

(c’est parti pour une heure de kiff)

Andy Warhol Unlimited

Le Musée d’Art Moderne affiche (ce que je considère des prix corrects) avec une entrée en plein tarif à 12 euros (et non 14) avec pleins de potentiels tarifs réduits (moins de 28 ans, demandeurs d’emploi etc…)

Le Mam reste ouvert jusqu’à 22h00 le jeudi, ce qui permet à ceux qui sortent vers 20h de participer (et rares sont les lieux culturels à Paris qui proposent une entrée à 21h00)…

Enfin pour se restaurer, pas trop loin c’est possible, et on aime ça, direction le Tokyo Eat où le combo RIO BAMAKO + moelleux au chocolat font parfaitement effet !

Comme les visites guidées en groupe ne se font pas le soir et sont complètes jusqu’en décembre, je vous propose de vous cultiver un peu avant et de prendre votre billet coupe-file en ligne pour 20h00 le jeudi 29 octobre au MAM (métro Alma Marceau ou Iéna).

Personnellement j’ai hâte !

Pour RSVP c’est ici

SCSC

Par défaut
Sept-Oct 2015

Notre visite du 01.10 à Marmottan pour la Villa Flora !

Chers Amis,

Voici enfin le retour sur notre visite de la Villa Flora au Musée Marmottan…

Bien qu’il fut extrêmement agréable de vous retrouver, l’accueil malheureusement au Musée Marmottan ne me laissa pas un souvenir mémorable et m’a personnellement gâché la joie de la visite.

Visite à la Villa Flora au Musée Marmottan

En deux mots : ayant prévu une visite pour 25 personnes, acheté les billets à l’avance et constatant (évidemment) des défections de dernière minute j’ai proposé (comprendre, j’ai revendu au prix d’achat de 6,5 euros) les places restantes à d’autres visiteurs allant voir l’expo… De façon charmante le caissier du Musée m’a demandé si ma petite contrebande avait bien fonctionné (« nous vous avons vue sur les cameras de surveillance que nous avons partout) et n’a pas voulu accorder le tarif réduit à deux membres de So Cute arrivés en retard. Le Musée Marmottan est à 8 euros près.

Avant cela je leur avait tout de même demandé si les billets payés pouvaient être utilisés à une date ultérieure, ce à quoi on m’a répondu NON.

*SOUPIR*

Je ne peux que les remercier donc de soutenir les initiatives culturelles collectives.

En ce qui concerne notre visite :

Exposition courte de 75 très belles œuvres avec une belle mise en scène monographique, nous avons particulièrement aimé l’imperceptible point de rouge sur la cigarette de La Blanche et la Noire et le vert impérial dans Le chapeau violet de Vallotton, les paysages intérieurs de Bonnard, Le Nu dans le salon de Vuillard, les bouquets oniriques d’Odilon Redon…

Bravo à ceux qui savent désormais ce qu’est un « nabi » !

Puis bouquet final (c’est le cas de le dire) dans les nymphéas de Monet au sous-sol, qui font partie de la collection permanente du musée.

Visite du Musée Marmottan Monet Paris 16

Puis dîner sympathique à la Coïncidence, les plats étaient bons mais pas spécialement bon marché. Le service a été rapide et souriant à part bien sûr lorsque la patronne m’a dit que non, elle ne pouvait pas prendre de photos de notre groupe étant trop occupée… C’est l’exemple même de la gentillesse légendaire des restaurateurs parisiens.

A bientôt pour de meilleures aventures culturelles !

Prochainement avec Andy Warhol au MAM 

TOUTES LES PHOTOS ICI

SCSC

Par défaut
Sept-Oct 2015

Rendez-vous à la Villa Flora – jeudi 1er octobre 19h30

Chers amis,

C’est avec joie que je vous donne rendez-vous au Musée Marmottan Monet, qui reçoit pour la 1ère fois en France, la collection d’Hedy et Arthur Hahnloser, couple de collectionneurs Suisses, installés à Winterfell Winterthur près de Zurich.

La Villa Flora par Henri Manguin

C’est entre 1906 et 1936, que ce couple avant-gardiste et passionné a constitué sa collection de chefs d’œuvres pour leur immense demeure : La Villa Flora. Leur petite fille témoigne ici.

Le soleil de Van Gogh, les corps alanguis de Valloton, la lumière de l’été et les reflets brillants de la mer par Bonnard… C’est tout et surtout ce dont vous avez besoin pour attaquer la rentrée !

fellix_vallotton_les-deux-f-1024x787

So Cute a négocié un tarif réduit de 6.5 € pour tout le monde, à condition de confirmer sa présence à l’adresse email socutesoculture@gmail.com. En effet les places sont limitées. J’attends donc votre courriel.

Visite libre à préparer à l’avance comme vous savez si bien faire, voici quelques pistes pour vous instruire avant le 1er octobre.

> Angelika Affentranger-Kirchrath, Conservatrice de la Villa Flora, Winterthur et Commissaire deVilla Flora, Les Temps Enchantés à Marmottan nous parle de l’exposition.

> A lire sur CultureBox

> Ici consultez le dossier de Presse de l’exposition !

Rendez-vous devant le Musée Marmottan le jeudi 1 er octobre à 19h30 pour récupérer sa place auprès de moi.

Ensuite pour 20h30 nous irons bravement à La Coïncidence, un restaurant détente, bon et abordable (soupir de tranquillité) au 15 rue Mesnil dans le 16ème toujours. Au menu, entre autres : salade Thaï, entrecôte, ou Burger Coïncidence (magret de canard, foie gras, cèpes & roquette), ananas frais, cheese-cake etc… Miam !

                                                                                                                          Rejoignez l’événement sur FB

A dans 2 semaines les amis !

SCSC

Par défaut
Jui-Aou 2015

Retour sur notre visite de l’exposition Hip-Hop à l’Institut du Monde Arabe

Qu’avons-nous retenu de notre visite ?

Car bien que très distrayante cette exposition rassemble une telle quantité d’éléments : œuvres street art, pochettes de vinyls, ghetto blasters, photos, clips, cours de DJ’ing, interviews et tenues d’artistes du monde entier qu’il est bien facile de perdre le fil de la visite …

IMG_3608

Le HIP HOP est né dans le BRONX dans les années 80

Pour vous aider, sans vous faire lire, écoutez plutôt cette émission, La Fabrique de l’Histoire, sur France Culture : Du Bronx au terrain vague de la Chapelle, le hip hop arrive en France

A écouter : les playlists recommandées à la suite de l’émission.

Yoshi-Omori-3

Le HIP HOP = DJ-ing + BreakDance + Graff 

tout en même temps dans une Block Party

Le Hip Hop c’est plus qu’une musique c’est une culture.

Ce qu’on a aimé dans l’expo : les photos, les paroles au stylo de la chanson LOOKING FOR THE PERFECT BEAT d’Afrika Bambaataa, l’œuvre in situ de JonOne & Yazan Halwani, la magnifique reine afro de Noé Two, le tableau de Kehinde Wiley, les pochettes de vinyls mythiques comme celui de Doc Gyneco ou de Rudy Ray More – This Pussy belongs to me, la salle tagguée sur le hip hop dans les pays arabes.

En France le HIP HOP ça a rapidement marché

En 1982 aux US avec Public Enemy, le Hip Hop au départ plutôt « festif et banlieusard » devient franchement contestataire. Critique des médias, de la société, des discriminations raciales sont les thèmes abordés par les rappeurs américains.

En France, blacks, fils d’immigrés et minorités se retrouvent dans l’énergie de cette musique qui appelle au rejet de la société en prose saccadée et en graff. Le terrain vague de Stalingrad devient le spot des FREEJAMS. Pour s’y retrouver on n’utilise pas de flyers mais des prospectus, intelligemment déposés dans les bacs de disques HIP HOP à la Fnac.

Le Hip Hop et le Street Art

Le Hip Hop a libéré des vandales, qui n’étaient autres que des artistes !

Rendez-vous avec Jean-Charles de Castelbajac & JoneOne qui vous parlent du street art des années 80 et d’aujourd’hui, ici

01

Le Hip Hop et la Mode

Enfin je vous recommande de regarder ce docu tout nouveau tout chaud sur le rapport entre MODE & HIP HOP.

FRESH DRESSED est disponible gratuitement sur Viméo et à condition que vous changiez votre proxi français pour un US.

tumblr_static_3kzhrnl0zzc48k44cwk8sswos

Car la culture HIP HOP – le mouv de la liberté et de la contestation sociétale – possède une mode vestimentaire passionnante qui génère des millions de dollars. C’est le moment d’en découvrir le début, l’évolution et ses influences sur nos garde-robes d’aujourd’hui !

Merci aux nouveaux bien sûr et aux anciens bien sûr.

Toutes les photos ici

BEL ETE

SCSC

Par défaut
Jui-Aou 2015

HIP HOP du Bronx aux rues arabes – rdv le 17.07 – 19h30 !

Les Amis,

Voici une expo comme on les aime, à la frontière de pleins de disciplines et qui nous parle pas mal à nous créatures urbaines !

Je vous donne rendez-vous le vendredi 17 juillet à 19h30 pétantes, pour l’expo Hip Hop : du Bronx aux rues arabes qui se tient en ce moment à l’Institut du Monde Arabe jusqu’au 26 juillet 2015.

L’occasion d’en savoir un peu plus sur ce type de musique, ce qui la font et surtout l’élan créatif incroyable qu’elle a provoqué depuis les années 70: street art, danse, mode, photographie ou encore cinéma – dans le monde entier !

Le HIP HOP c’est une culture !

Vous trouverez la présentation de l’exposition ici.

Vous voulez vous préparer  à fond ?

Rendez-vous le jeudi 2 juillet à à 18h30 pour une rencontre sur l’histoire du HIP HOP français, entrée gratuite à l’Institut du Monde Arabe Niveau 9 

Après l’expo du 17.07, pour les drinks et le casse-croute … Je ne sais pas encore… Pourquoi pas un bar pour danser ? Pourquoi pas un resto pour bien se restaurer ? Le long des berges ou dans un autre quartier ? Toutes les suggestions sont les bienvenues !

  • 19h30 : devant l’Institut du Monde Arabe

1 rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris

Métros : Jussieu, ligne 7 ou Cardinal Lemoine, ligne 10

Bus : 24, 63, 67, 86, 87, 89

TARIFS : 12€ / 8 €/ 5 €  jeunes 12-25 ans je vous conseille de réserver tout de suite en ligne votre billet ici 

CHOISISSEZ BIEN LE 17 JUILLET !

A bientôt,

Pour rsvp c’est ici !

SCSC

Par défaut
Mai-Jui 2015

Songe Musical le 03.06.15 à la Philharmonie de Paris !

Chers tous,

Merci pour cette magnifique soirée passée en votre compagnie !

En effet nous avons été très gâtés à la Philharmonie le mercredi 3 juin par l’Orchestre de Paris, la baguette de Yutaka Sado et le swing du grand pianiste cubain Jorge Luis Prats.

1-19

Nous nous sommes retrouvés, les 27 socuters, à 20h, au pied des escalators pour nous rencontrer et pénétrer ensemble dans la merveilleuse salle déssinée par Jean Nouvel.

Bien qu’éparpillés à divers endroits sur les hauteurs de la salle de concert, nous avons gravité ensemble au rythme des Escales de Jacques Ibert et du Concerto pour piano en fa de Gershwin.

Nous avons applaudi à l’unisson des autres 2377 spectateurs et rappelé 3 fois Jorge Luis Prats ! Quel show !

A la pause nous avons consommé sandwiches et verres de vin, que nous avons élégamment bus cul sec puisque nous manquions de temps (du fait des 3 rappels).

Pendant la seconde partie, Petrouchka, la ballerine et le Maure ont tragiquement fêté Mardi Gras dans les rues de St Petersbourg sous nos yeux et sans mise en scène (je compte bien voir ce ballet en vrai).

Un songe musical dont nous avons profité le temps d’une soirée dans le ventre d’une grosse baleine bleue …

1-32

Mais tel Gepetto nous en sommes sortis pour aller boire des verres à la Petite Hall où il nous a été IM-POS-SI-BLE de manger quoi que ce soit (merci Paris !)

A refaire absolument ! Mais je vous le rappelle pour obtenir des places à 10 € il faut s’y prendre au moins 7 semaines à l’avance.

Merci aux courageuses (anciennes bien sûr) et nouvelles recrues que j’espère avoir l’occasion de revoir rapidement : Ingrid, Brigitte, Audrey, Constance, Jocelyne, Anne & Claude… !

Toutes les photos ici

A bientôt le vendredi 17 juillet pour le Hip Hop à l’Institut du Monde Arabe

SCSC

Par défaut
Mai-Jui 2015

Retour sur Miroir, ô mon miroir au Pavillon Carré de Baudouin le 16.05.15

Merci à toutes et à tous de vous être déplacés le samedi 16 mai dernier au Pavillon Carré de Baudouin pour notre jolie visite guidée de l’expo Miroir, ô mon miroir avec l’Extension (laboratoire de recherches, de créations et d’expérimentations)

Nous avons été accueillis de façon charmante par notre médiateur / conteur Clément qui a pris le temps de se présenter par le biais d’une charade…

Nous avons apprécié :

  • La modération animée de notre conteur auprès des plus jeunes !

Week-end du 1er mai 2015 022

  • L’agencement de l’exposition : un escalier qui monte, l’orée d’une forêt (La Forêt d’Eva Jospin), une grande échappée blanche qui rappelle une galerie d’art, des œuvres à hauteur d’enfant, un escalier qui descend, une pièce à droite, une alcôve à gauche, des phrases sur les murs, et un retour au rez-de-chaussée…
  • Les œuvres poétiques et insolites :

Lune en cage (Laurent Pernot, Captivité)

Biche perlée (Julien Salaud, Constellation de la biche II)

Bébé géant japonisant (Virgnie Barré, Tsukiko – Les Yeux fermés)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce bébé surdimensionné, endormi au sol est habillé comme un ninja et pourrait nous rappeler le fils de Yubaba dans le voyage de Chihiro – dixit Virgnie Barré

Des dalles qui bougent (Charlotte Charbonnel, Magma)

Chouette en peaux (Lionel Sabatté)

Une série de « Blanche Neige » en délire (Caroline Delieutraz)

  • La gratuité et oui c’est si rare à Paris !

Vous voulez en savoir plus ou retrouver le nom d’un artiste ou d’une œuvre que vous avez vu ? Consultez ici le dossier de presse !

A bientôt !

SCSC

Par défaut
Mai-Jui 2015

Ca c’est Clet !

Bon moment à la Galerie Artistik Rezo, au 14, rue Alexandre Dumas Paris 11ème, jeudi 21 mai pour le vernissage de « Jeux Interdits », le solo show de Clet Abraham qui sait justement de quoi il parle … (expo visible gratuitement jusqu’au 10 juillet 2015)

Petits fours et carambars au rendez-vous pour mettre tout le monde à l’aise autour de l’artiste – lui même détendu et disponible pour chacun, l’un après l’autre …

Une vingtaine d’œuvres sont exposées, beaucoup déjà vendues (et pas peu chères) comptez plus de 2000 € pour avoir votre panneau détourné et entre 300 et 400 € pour une litho ! (très belle)

clet-9

Les So Cuters étaient au rendez-vous surtout les plus fidèles – merci les amis !

Nous avons beaucoup apprécié l’ambiance de l’événement, le travail de l’artiste – que j’espère désormais vous chercherez et repérerez en criant fièrement : ça c’est Clet ! – et surtout l’artiste lui-même.

Voici ses réponses à nos quelques questions :

  • Clet, ça fait combien de temps les panneaux ? Environ 4/5 ans
  • On t’a déjà copié ? Oh oui ! (la classe)
  • Les Etats-Unis ça te dit ? Oui pas mal, mais l’international ce n’est pas si simple, finalement on est bien en Europe point de vue liberté !
  • Ton œuvre préférée ? La prochaine à venir toujours … (sourire)
  • On peut venir te rendre visite à Florence et t’acheter des beautés ? Volontiers et je le recommande.

 Super sympa, n’est-ce pas ?

Tout ça me donne surtout envie – à la demande de Fanny – de composer un parcours street- art spécial Clet dans Paris (à défaut de Rome, Florence, Naples où on le remarque nettement plus  – et oui vous l’aurez compris l’artiste vit en Italie) !

En voici un très chouette que vous pouvez voir à l’angle rue de Paradis et rue d’Hauteville dans Paris 10.

11193225_1002996499718286_3828148505739440871_n

En attendant d’acheter une œuvre, j’ai bien apprécié les petits goodies dérivés : pins, stickers (il devrait y en avoir sur art.fr), calendriers, cartes postales et t-shirts !

Toutes nos photos ici

Plus de Clet ici

Au 3 juin à la Philharmonie !

SCSC

Par défaut
Mai-Jui 2015

Conte de Fées rue des Pyrénées le 16 mai 2015

Au mois de mai So Cute vous promène, et cette fois c’est dans le 20ème au Pavillon Carré de Baudouin pour une exposition contée sur les contes de Fées (gratuite)…

Les descriptif de l’exposition est plus que prometteur et je vous conseille de le lire :

La Mairie du 20e et L’Extension vous proposent une exposition sur l’univers du conte. A cette occasion, le Pavillon Carré de Baudouin se transforme en maison enchantée à l’intérieur de laquelle le visiteur devient le personnage principal d’un récit magique.

aff-40x60_03petit

Toutes les informations sur l’exposition ici ou ici sur le site de l’Extention 

Photos, installations, films et autres surprises nous attendent…

Ce qu’en dit Time Out ! 

Une exposition collective inespérée, intelligente, (gratuite) et qui fonctionne sur plusieurs niveaux de lecture : c’est suffisamment rare pour être salué à coups de clins d’œil frétillants et de pouces vigoureusement levés.

En allant faire un tour au Pavillon Carré de Baudouin, on ne s’attendait pas à tomber sur des œuvres de Bertille Bak, Julien Salaud ou Virginie Barré […]

Qu’est-ce que le pavillon Carré de Baudouin ?

Situé à l’angle de la rue des Pyrénées et de la rue de Ménilmontant, le pavillon Carré de Baudouin est un espace culturel géré par la mairie du 20e. Il accueille toute l’année des expositions et conférences en accès libre.

baudouin

L’histoire du lieu se découvre ici.

Je pense qu’il est grand temps que nous le connaissions tous.

Après je propose de prendre un drink peut-être à la Maroquinerie et de chercher les fresques de Kashink rue des Pyrénées.

Rendez-vous le samedi 16 mai à 15h00 pour une visite contée par Clément Turin de «Miroir, ô mon miroir »

Encore une fois le nombre de places est super limité ! Je vous conseille donc de réserver en envoyant un message à socutesoculture@gmail.com en précisant la date de l’event !

Pour les infos en live et rsvp c’est ici

121 rue de Ménilmontant, 75020 Paris

Accès : Métro Gambetta (L3) / Bus lignes 96 et 26 arrêts Pyrénées ou Ménilmontant

  • 16h30 Terrasse de la Maroquinnerie, 20 rue Boyer, 75020

A bientôt,

SCSC

Par défaut
Mar-Avril 2015

Sur les murs … 50 ans d’Art Urbain à Paris notre rdv du 18.04.15

Chers Amis,

Comme les fleurs, les expos gratuites fleurissent au printemps et nous aurions tort de ne pas en profiter !

Dans la continuité de notre dernier safari aux FRIGOS, je vous propose de nous retrouver samedi prochain le 18 avril 2015 à 15h00 pour découvrir l’exposition dédiée au STREET ART et gratuite du Crédit Municipal : Sur Les Murs

SUR-LES-MURS-CARTON

« L’exposition présente un panorama de productions de 50 artistes français, à la fois œuvres d’ateliers et photographies des créations in situ, des années 1960 à nos jours. Elles sont le témoignage du foisonnement des techniques, des styles, des supports, des idées et des messages propres à l’art urbain apposés sur les murs d’une ville d’inspiration, Paris. »

Plus d’infos ici !

A vos # ! #SurLesMurs #StreetArt @CreditMunicipal

15h00 Expo Sur Les Murs à la Galerie du Crédit Municipal de Paris, 55 rue des Francs-Bourgeois 75004 Paris

16h30 Drinks au Café Suédois, 11 rue Payenne 75003, Paris

A samedi prochain !

Pour les news et surtout pour RSVP c’est ici !

So Cute So Street

Photo du haut : oeuvre de Speedy Graphito

Par défaut
Mai-Jui 2015

A la Philharmonie !

Chers Amis,

Je suis heureuse de vous proposer de nous retrouver à la Philharmonie : le nouvel écrin pour la musique classique à Paris signé Jean Nouvel.

09-Philharmonic-Paris

Prouesse architecturale et acoustique où aucun des 2400 spectateurs n’est à plus de 32 mètres de la scène, une programmation impressionnante avec plusieurs représentations par jour, toute la semaine, d’artistes réputés du monde entier et un grand écart des styles musicaux… Il semblerait que le monde se retrouve et se rencontre à la Philharmonie !

la-philharmonie-de-paris-mode-d-emploi,M189750

La rapidité des réservations est toute aussi surprenante, c’est début avril que je réserve pour début juin nos 20 places de concert !

Au programme rendez-vous le mercredi 3 juin à 20h00 pour écouter l’Orchestre de Paris, Yutaka Sado (Chef d’Orchestre du Philharmonie de Berlin) et le célèbre pianiste cubain Jorge Luis Prats, ça va swinger ! Ils joueront :

  • Jacques Ibert, Escales
  • George Gershwin, Concerto pour piano et orchestre en fa majeur
  • Igor Stravinski, Petrouchka

Plus d’informations ici sur la page de l’événement.

“La virtuosité n’est rien”, déclare le pianiste cubain Jorge Luis Prats. Et pourtant, il n’en manque pas dans le Concerto en fa de Gershwin, entre le rythme syncopé du charleston et la nervosité des séquences jazz.

Pour en savoir sur Jorge Luis Prats je vous conseille de lire cet article très chaud de Libé – 2011 : Prats sur un piano brulant 

J’ai 20 places au tarif de 10 €, comme j’ai réservé très tôt, nous serons assis très convenablement pour ce prix. Alors manifestez-vous en m’écrivant à socutesoculture@gmail.com pour confirmer votre venue et celle de vos amis.

Bien sûr après le spectacle comme il fera, sans doute, très beau et très chaud je vous propose de prendre le temps de nous restaurer sur place au restaurant le Balcon.

  • 20h00 sans faute – à l’entrée de la Philarmonie

221, avenue Jean-Jaurès, 75019 Paris

  • 21h30 – dîner idéalement Au Balcon le restaurant de la Philharmonie qui doit ouvrir en Juin – stay tuned !

Ligne 5 : station Porte de Pantin

Comment venir ?

Au 3 juin !

Pour les infos en live, les questions, les amis qui viennent et surtout le RSVP c’est ICI !

Musicalement SCSC !

Par défaut
Mar-Avril 2015

Rencontres aux FRIGOS – 14.03.15

Chers Amis,

Merci à tous d’être venus à notre rendez-vous Top Secret aux Frigos samedi dernier le 14.03.15 et d’avoir répondu rapidement à mon appel par email.

Comme prévu nous avons pénétré l’antre d’un bâtiment immense et mystérieux, dont nous sommes après un long périple ressortis le sourire aux lèvres. En effet il fait sombre dans les Frigos car les rares fenêtres d’aujourd’hui ont été trouées par la volonté des hommes qui font vivre le lieu !

FRIGO-30

Hommes & femmes qui sont des artistes, artisans, musiciens, plasticiens, sculpteurs, tailleurs, photographes … et d’autres encore.

Extrait du site de l’Association APLD 91

Les 14 professions allant des architectes silencieux aux musiciens ou sculpteurs « bruyants » n’ont pu s’installer sous le même toit qu’à la condition d’être relativement bien isolés des uns des autres. L’isolation thermique a aussi un effet d’isolant phonique.

Les locataires des « Frigos » ont pu créer sans le vouloir le premier lieu en Europe qui ait une telle mixité. On appelle cela « mixité verticale », puisque distribuée superposée sur 5 étages. Cela n’a été possible que grâce aux caractéristiques tout à fait particulières du bâtiment.

Nous avons d’abord pénétré dans l’atelier de Jean Paul Reti – Sculpteur et Président de l’Association « les Frigos APLD91 » – qui nous a guidés tout du long en nous donnant beaucoup d’explications sur le lieu et les combats menés par l’Association aujourd’hui, tout en décrivant ses grandes sculptures murales.

Puis certains ont pris le monte charge bien décoré…


FRIGO-9

D’ autres, le célèbre escalier encore plus chargé de motifs…

FRIGO-24

Nous nous sommes arrêtés au second étage et découvert plusieurs salles de répétitions. Il y avait une jeune fille qui reprenait : PLEASE DON’T STOP THE MUSIC.

Nous avons grimpé au 3ème et sillonné des couloirs dont les murs sont couverts par les fresques des artistes du même étage. Les figures dansantes de Jérôme Mesnager venu en ami et les dessins grivois de Larrivaz nous y attendaient également.


FRIGO-15 KH Monaco 18 fev 2015 063

 

Une artiste nous a gentiment ouvert la porte de son atelier et nous avons pu jeter un œil dans un impressionnant bric-à-brac artistique … Décors de théâtre délirants, costumes, toiles, installations … La caverne d’Alibabart … Toujours sous le regard troublant des personnages de Paella Chimicos

11054364_10153066004270255_5864214806572151950_n

Et la sortie : des graffeurs étaient là, œuvrant sur les murs d’enceintes …

FRIGO-28

Puis les plus valeureux sont allés se restaurer au Prêt à Manger pour entamer une ballade street art dans le 13ème au rendez-vous : C215, OBEY, BTOY, INTI, VHILS, ALAPINTA…

Si vous voulez notre parcours (26 minutes) c’est ici !

Difficile de faire mieux de son samedi !

Merci BEAUCOUP à vous & à Jean-Paul Reti

Pour peut-être vous aussi visiter les Frigos, prenez contact directement avec eux ici  ou contactez moi par FB, Twitter ou email (socutesoculture@gmail.com) pour que – je dis bien peut-être – nous y retournions en petit groupe de 20 max.

SCSC

Toutes les photos ici

Par défaut
Jan-Fev 2015

La dernière vague !

Hokusai au Grand Palais vous le savez c’est fini, et nous n’avons plus que la superbe édition de thé au gingembre du Palais des Thés pour nous consoler nos yeux pour pleurer …

Alors pour surfer un peu sur votre nostalgie et solliciter votre curiosité de chineur, So Cute vous propose un petit défi pendant sept jours à partir de MAINTENANT pour gagner un poster de La Vague de Kanagawa (61X44 cm) qui vous sera livré chez vous gracieusement et offert par Allposters.fr (Merci).

Vous n’êtes pas sans savoir que l’estampe La Grande Vague de Kanagawa d’Hokusai (réalisée en 1830 – époque Edo) est – de part sa force picturale – l’une des images artistiques la plus reprise, copiée, collée, détournée du monde entier ! Au point même d’être presque aujourd’hui vide de sens pour ceux, malheureux qui ne l’auraient connue qu’à travers LA PUB ou UNE MARQUE !

Le mal est fait.

Le défi de So Cute est simple : quels ont été les détournements bêtes et grotesques de La Vague par des pubards sans génie (vous trouverez un monceau d’images sur internet) ? Quelles en sont au contraire les plus belles imitations (pareil beaucoup d’images disponibles en ligne) ?

Trouvez les images les + folles (fresques, tatouages, pubs, tous les détournements sont attendus) postez les sur la page FB de So Cute ou sur twitter #mavague avec idéalement un petit contexte, tirage au sort dans 7 jours !

Bonne chance, j’ai hâte de voir vos trouvailles !

SCSC

Par défaut
Jan-Fev 2015

Après Palais Secret …

Chers tous,

Nous nous sommes réunis jeudi 8 janvier pour un So Cute très particulier… Nous étions tristes, choqués, apeurés mais l’envie d’être ensemble a dépassé nos craintes.

Et tant mieux car au milieu de cette semaine sombre nous avons partagé un incroyable moment de répit, d’amitié et de découverte artistique.

Tout d’abord j’ai eu la chance de parcourir l’expo INSIDE, qui est terminée est épatante : beaucoup de pièces et un parcours sinueux qui donne vraiment l’impression de s’enfoncer « inside ». Toutes les œuvres abordent des angoisses que l’on connaît au moins une fois : la solitude, la peur de grandir, la peur du noir, d’être enfermé, d’être oublié, la peur du plus fort.

Et les réponses apportées et matérialisées en œuvres d’art sont géniales.

Vous pouviez voir les I is … de Ryan Gander – cachettes / cabanes d’enfants recouvertes d’un drap blanc sculptées dans le marbre qui m’ont rappelé les terrifiants corps de Maurizio Cattelan (All), des installations comme ce gigantesque débarras de Peter Buggenhout Titre en attente posé en équilibre au-dessus de nos têtes, des vidéos comme les films chocs et culs crus de Reynold Reynolds & Patrick Jolley, un Refuge qui pleure par Stéphane Thidet, et pénétrer dans un piège tendu par Valia Fetisov Installation of Experience dont on ne peut sortir qu’en parlant à une machine…

Cette exposition sera certainement dans mon top 5 de 2015.

Ensuite nous avons pénétré les souterrains du Palais de Tokyo et découvert le Lasco Projet #1, #2, #3 (qu’importe) ! Le street-art était au rendez-vous, nous avons retrouvé avec joie un oiseau de paradis d’Alexöne, le trait diffus des dessins en noir et mur de Dran, une scène d’affrontement entre titans de Cleon Peterson, un regard de Vhils

Lasco 037

 

Quand nous sommes remontés nous avons vu André à l’œuvre et commencer une fresque en mémoire des victimes de Charlie Hebdo…  Fresque qui entre temps a été enrichie par le travail d’autres artistes comme JC de Castelbajac, Lek & Sowat, Cokney, Alëxone, Legz, Arnaud Liard, Hugo Vitrani, et Felipe Oliveira Baptista…

jesuis

Puis comme d’hab avec les plus choux nous avons partagé un bon gueuleton – au Tokyo Eat cette fois! Les cocktails (Only for Girls ou Rio Bamako) avec le poulet au caramel ont fait leur effet et c’est en se jurant de se revoir bien vite que nous nous sommes quittés …

Y’a de l’amour au So Cute ! Pour nous rejoindre suivez notre actualité sur Twitter ou Facebook !

A la prochaine,

Toutes les photos ici !

Par défaut
Jan-Fev 2015

Avec Palais Secret… Bienvenue en 2015 !

Chers tous,

C’est avec B O N H E U R que je vous donne rendez-vous en 2015 pour une nouvelle rencontre SCSC.

Et nous retournerons sur les lieux de notre tout premier afterwork : le Palais de Tokyo.

Tout semble s’organiser à merveille : une visite guidée tardive, avec au programme des secrets, du Street Art, de l’Archi, et des Drinks au TOKYO EAT !

Cleon5s

Si les noms de Lasco Project, Cleon Peterson et Palais Secret éveillent votre curiosité, surtout ne loupez pas ce rendez-vous.

Voici les infos pratiques

JEUDI 8 JANVIER

20h45 au Palais de Tokyo

 13 Avenue du Président Wilson, 75116 Paris

Métro : Ligne 9, stations Iéna et Alma Marceau
Bus : Lignes 32, 42, 63, 72, 80, 82, 92
RER : Ligne C, Station Pont de l’Alma

12 euros pour 1h30 de visite guidée dans les profondeurs du bâtiment…

Ensuite, je propose de nous arrêter (pas loin) au Tokyo Eat où entre chaises Knoll customisées par André, Marcus Kreiss, Olivier Babin, Kolkoz et Zevs nous évoquerons les fêtes de fin d’année et nos projets d’avenir (peut-être)…

55040-tokyo-eat (1)

Pour RSVP cliquer ici

A bientôt les amis !

SCSC

Plus d’infos sur le Lasco Projet ici … Entre violence urbaine & démons intérieurs…

Par défaut
Nov-Dec 2014

Du Rock à la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent…

Merci les amis, vous êtes venus, jeudi soir dernier, le 13 novembre à la Fondation Pierre Bergé Yves Saint-Laurent, découvrir la magnifique expo S O N I C d’Hedi Slimane et écouter Thomas Sotinel nous parler du rapport entre rockeurs et cinéma…

07_SONIC_SET_DESIGN_LR

Qu’avons-nous retenu ?

1. Que Graine de Violence (Blackboard Jungle) de Richard Brooks, sorti en 1955 est le tout premier film comptant un titre rock’n roll dans sa bande originale avec Rock around the clock de Bill Haley et ses « Comets » blackb10

2. Que le cinéma représentait la rampe de lancement vers la gloire internationale dans les années 50’s. Elvis en est l’exemple par excellence. En 1957 il fait ses débuts à l’écran avec Loving You où il y joue son propre rôle, celui d’un petit chanteur qui devient super star grâce à son travail et à son manager affairiste.

220px-Loving_you_poster

3. Que n’étant pas forcément doués pour incarner un personnage – même le leur – les chanteurs, comme Elvis, les Beatles ou Bob Dylan, ont plutôt réalisé de mauvais films (on s’en doute !). Films qu’il peut être cependant plaisant de revoir car enfin nous ne connaissons pas / plus les expressions faciales et la physionomie de ces idoles des 60s ! hard_days_night4. Qu’aujourd’hui on peut être un grand chanteur sans tenter de faire l’acteur et cela grâce à la télé et à INTERNET bien sûr ! Le cinéma de nos jours préfère les biopics instructifs, divertissants qui rendent hommage à nos idoles, joués par de vrais professionnels (propos à nuancer pour certains).

5. Enfin nous devons à quelques réalisateurs de génie d’avoir rendu accro le grand public à des titres Rock n Roll devenus aussi mythiques que les scènes qu’ils accompagnent.

Merci F.F.Coppola, M.Scorsese, D.Hopper, Q.Tarentino !

Ps: si vous avez gardé votre ticket d’entrée à la Fondation vous pourrez revenir gratuitement à la prochaine rencontre du jeudi 11 décembre (sur présentation de votre ticket) sur « Rock: les Objets du culte » avec Hugues de Cornière, antiquaire et spécialite du rock aux côtés de Monique Younès.

Ensuite ne nous demandez pas pourquoi ni comment, nous nous sommes retrouvés au Canal Saint Martin au Petit Cambodge pour nous restaurer de bo buns, boeuf à la citronnelle & perles de tapioca ! 10484897_889856181032319_1797810877994204037_n

MERCI à la Fondation de nous avoir invités, merci à vous d’être venus et à l’intervenant de nous avoir instruits !

Toutes les photos ici

Par défaut
Nov-Dec 2014

S O N I C d’Hedi Slimane, le 13 novembre…

Les amis, c’est Noël en novembre, la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent nous INVITE tous à l’exposition photos S O N I C d’Hedi Slimane, le jeudi 13 novembre !

Pourquoi le 13 ? Parce que c’est également la date de la deuxième rencontre (1h) organisée, autour de l’exposition S O N I C, avec un professionnel de la musique, et cette fois c’est Thomas Sotinel journaliste au Monde depuis 89 que nous allons écouter nous parler de Rock’n Roll (plus précisément la rencontre se nomme : Act naturally : des rockeurs à l’écran)

Ayant déjà participé à l’excellente « conférence » de Michas Assayas, écrivain et historien du rock, le 8 octobre dernier je ne peux QUE vous conseiller de venir / revenir avec moi la semaine prochaine.

Processed with VSCOcam with c1 preset

En effet vous n’allez pas le regretter, car …

  • Novembre c’est le mois de la photo, choisissez donc d’être dans le « coup »
  • L’expo est rapide, de grande qualité et faite pour les amoureux de la mode et de la musique
  • Quand pour la dernière fois avez-vous eu l’occasion d’écouter un pro vous parler de l’histoire des plus grands rockers ?
  • La rencontre a modestement lieu dans les anciens salons de défilés de Monsieur Yves Saint Laurent (rien de que ça), vous admirerez donc son goût pour le taffetas vert émeraude.
  • Ah oui c’est gratuit pour les So Cute aficionados… Alors rangez vos 7 euros dans votre poche…

Soyez là 18h30 pour avoir le temps de profiter de l’expo, et à 19h la rencontre commence, à 20h nous serons sortis …

18h15/18h40 RDV – Fondation Pierre Bergé Yves Saint Laurent

5 Avenue Marceau, 75116 Paris

métro : Pont de l’Alma

SCSC

Pour RSVP cliquer ici

Par défaut
Sep-Oct 2013

Fabuleuse Tour 13

Mon réveil sonne ce dimanche matin 13 octobre, à 8h45, c’est trop tôt et je le programme pour 9h15.

Mon objectif est d’être à 10h, au 5 rue Fulton dans le 13ème … Pour visiter le nouveau phénomène street art du moment … La Tour Paris 13… 9 étages, 90 street artistes du monde entier… Évidemment j’allais rentrer dedans MAIS à quel prix ? Combien de temps allais-je attendre ? Dans le froid ?

Plus dur que d’entrer dans les Bains Douches, plus décourageant que les journées du Patrimoine parait-il ! 7h d’attente en moyenne déclarent certains internautes sur twitter …

En cherchant un nouveau sommeil, je me dis que c’est trop bête d’être DÉJÀ réveillée, si tôt, un dimanche et de laisser la queue de visiteurs s’allonger devant moi au risque de ne pas voir la TOUR du tout ! Puisque je pars 2 semaines en vacances vendredi prochain ! Et qu’après elle sera détruite !

HORRIBLE !!!!!!!!!!!!!!!!!

En avant les éléphants, pantalon, bottes, peau lainée, gants, bonnet, je vais prendre d’assaut la Tour 13, en métro, en RER, seule, accompagnée, rejointe, avec ou sans café, qu’importe. Je suis partie.

Je suis arrivée à 9h35 et ai obtenu une place dans la queue rue Fulton à l’entrée du square, je longeais presque le moine bouddhiste de STeW, il y avait 115 personnes devant moi.

A 9h43, la queue tournait déjà rue Bellièvre…

Les 50 premiers entrent à 11h57, et après … commence la véritable attente. Car seulement 49 personnes sont admises en même temps dans la Tour. Et il faut attendre que les personnes sortent pour pouvoir entrer à son tour, ce qui signifie que bien moins que 50 personnes par heure ne pénètrent dans le bâtiment ! Pendant ce temps la queue s’allonge… Personne n’abandonne sur Bellièvre alors qu’à l’évidence ils n’entreront pas aujourd’hui…

IMG_1864

A 14h09 après 5 éclaircies salutaires, pas mal d’infos glanées sur la Galerie Itinérrance, Mehdi Ben Cheikh, les street artistes de la Tour, 2 cafés, 2 croissants dont 1 mauvais, 1 donut, 2 amis qui se sont décidés à sortir de leur lit et une malheureusement qui est venue et repartie + 8 rencontres avec mes voisins… Les vigiles nous laissent ENFIN rentrer !

Mes préférés dans l’ordre de visite :

Au le 9ème :

–          Je craque sur le wonderland de Julien Colombier (sont forts ces français) composé d’arbres magiques et d’un bestiaire fantasque d’oiseaux graffeurs, d’éléphants-tigres, d’anémones au plafond…

IMG_1882

–          Et évidement sur le Whiteman de Nilko, croisement de Krang (le méchant cerveau) des tortues ninjas et de Silmer dans Gostbusters…

IMG_1916

Au 6ème :

–          Flip et son nounours rose bonbon enclin aux liquides inflammables et explosifs, son monstre en papier peint.

IMG_1989

IMG_1990

Au 5ème :

–          Reconnaissable entre tous, STeW : motifs asiatiques, dessins sur papier, collages dégoulinants, peau turquoise de ses samouraïs réinventés, ici en rocker à 3 crètes (aux Bains en DJ géant), son moine et une geisha sont là également. Pour moi une des pièces les plus abouties du fait de l’installation des tubes croisés qui barrent l’accès à l’espace d’une partie de la pièce et évoquant une forêt de bambous, d’infinies superpositions d’éléments papier, du jeu de lumières sur le mur, de la délimitation du parquet. Beau boulot.

IMG_2016

IMG_2018

IMG_2021

Au 3ème

–          Hopnn, le graffeur italien qui écrit en russe et semble obsédé par deux moyens de locomotion terrestres : les vélos et voitures ROUGES découpés en tranche, sautés à la casserole, ou dévorés tout crus… Il les aime absolument.

IMG_2061

IMG_2054

IMG_2055

La visite dure plus d’une heure, le parcours est simple et fluide, peu de monde dans les premières salles mais de plus en plus quand on descend, toujours assez de place cependant pour prendre un milliard de photos.

Les fenêtres de la tour donnent sur la Seine et le square Fulton, la majorité des appartements sont très lumineux et l’atmosphère du lieu, qui n’est pas tombé en désuétude totale, est joyeuse, les œuvres très colorées des artistes en témoignent. Ce qui n’était pas le cas dans les Bains , dont le bâtiment avait déjà subi des altérations comme les nombreux trous dans le plancher rendant la visite impossible au public, et puis par sa nature, sur 2 étages il n’y avait aucune fenêtre au mur !

Pour revoir des images des Bains et de STeW (entre autres)  – cliquez ici

Il est amusant de voir les rares habitants de la Tour 13 (oui il reste 4 ou 5 familles vivant vraiment au 5 rue Fulton) ouvrir leur porte et apercevoir leur intérieur « normal » dans ce lieu transformé du sol au plafond, bémol pour les parties communes qui comme le souhaite, le directeur de la galerie, sont restées sobres / respirables.

Je vous recommande à tous de vous lever tôt pour visiter ce temple éphémère de l’art de rue, les œuvres sont si abouties qu’elles valent vraiment la peine d’attendre dehors un moment, les artistes ont voulu nous faire plaisir ça ne fait pas de doute !

La rumeur dit qu’elle va ouvrir à 10h à partir de mardi 15 octobre – qui ne tente rien n’a rien…

Pour visiter la Tour 13 étage par étage sans sortir de chez soi ici !

Pour SCSC c’est mission accomplie !

IMG_2035

Par défaut