Nov-Dec 2015

Rendez-vous à la Maison de la Roche par Le Corbusier

Chers Amis,

Je vous donne rendez-vous ce samedi 7 novembre à 16h00 pétantes – prévoyez d’arriver vers 15h30/45, je serai déjà sur place – pour une visite guidée de la Maison de la Roche au tarif de groupe de 9€ (5€ de frais d’entrée et 4€ pour le conférencier)

Le rendez-vous est fixé 10 square du Docteur Blanche, 75016 Paris. La visite commence à l’extérieur par l’observation des façades.

La Maison La Roche a été construite entre 1923 et 1925 par Le Corbusier et Pierre Jeanneret (son frère).

Elle est considérée aujourd’hui comme un exemple prestigieux d’architecture moderne en France, dans lequel on trouve pour la première fois l’expression architecturale des « cinq points pour une architecture nouvelle ». C’est également pour Le Corbusier l’occasion de développer avec la villa son idée de promenade architecturale :

C’est en marchant, en se déplaçant que l’on voit se développer les ordonnances de l’architecture 

lecorbusiervilla03

La Maison La Roche est jumelée avec la Maison Jeanneret, qui abrite aujourd’hui la Fondation Le Corbusier. Elle est classée monument historique depuis 19962.

La Roche, quand on a une belle collection comme vous, il faut se faire construire une maison digne d’elle

La Maison La Roche est une commande de Raoul La Roche. Il s’agit en réalité d’une double commande : d’une part une maison familiale pour Albert Jeanneret (je répète le frère de l’architecte) et d’autre part, une maison/galerie pour un collectionneur suisse, célibataire, Raoul Albert La Roche.

Maison Le Corbusier

Installé à Paris en 1912, Raoul Albert La Roche rencontre son compatriote Le Corbusier en 1918. La Roche est séduit par les idées et les expériences de la peinture puriste que revendiquent Le Corbusier et Amédée Ozenfant et se lie d’amitié avec les deux artistes, qui l’aideront à se constituer une collection d’art moderne très riche, composée de peintures de Picasso, Braque, Leger, Lipchitz. C’est assez logiquement qu’il se tournera vers Le Corbusier pour réaliser une maison/galerie lorsqu’il se préoccupera d’héberger sa collection.

Je vous laisse vous renseigner davantage sur cette superbe maison, entre autre sur wikipédia où j’ai trouvé d’excitantes informations !

Ce samedi il fera beau et bon : préparez vos lunettes de soleil et appareils photos #socutesoculture

Ensuite les DRINKS en terrasse peut-être au vert au Chalet des Iles !

87848730_o

Rsvp ici seulement 15 chanceux participeront

A samedi,

SCSC

Par défaut
Sept-Oct 2015

Le Cycle de la Lumière Disco avec Andy au MAM !

Bonjour Les Amis,

Merci pour votre motivation jeudi soir dernier, lors de l’exposition Warhol Unlimited au Musée d’Art Moderne de Paris.

Qu’avez-vous vu, retenu et aimé ?

De mon côté j’ai apprécié la scéno qui m’a bien rappelé LE musée Andy Warhol de Pittsburg (sa ville natale) avec le papier peint vache, mao et les Silver Clouds.

Andy Warhol Unlimited Silver Clouds MAM So Cute So Culture

Je n’avais jamais vu la série des chaises électriques et j’ai trouvé cela fort, en effet de loin on reconnaît bien une série d’œuvres de Warhol aux belles couleurs pop – rouge & bleu ciel, violet et jaune – puis en s’approchant, le sujet se révèle et a lieu l’effet de surprise… Gore ? Andy ?  La chaise ou la cannette de soupe en réalité tout peut s’acheter en masse aux USA dans les années 70…

J’ai aimé la salle des Flowers et réalisé que ces peintures (motif de 2 ou 4 fleurs) existent dans tous les formats – du mini au géant – n’ont pas d’angle de vue, en effet tous les angles sont bons pour les regarder, les apprécier ou les accrocher. D’ailleurs elles étaient fixées sur un cadre en rotation lors de leur première présentation au public. Du papier peint les amis !

11235454_1120719931279275_5407987411446572069_o

Les Shadows dans la dernière salle avec leur aspect négatif / positif ne nous ont toujours pas relevé leur secret : que représentent-elles ? Une flamme de bougie et l’angle d’un objet quelconque ? Avec Andy il faut s’attendre à tout mais on peut compter sur lui pour le choix des couleurs et l’harmonie de la composition (monochrome de blanc cassé, d’argenté, de bleu nuit et 14 autres couleurs).

Les Shadows c’est peut-être les 102 étapes du cycle de la lumière disco qui éclairait la Factory en 78 ?

Enfin très bon diner au Tokyo Eat comme d’habitude : excellent cocktail Rio Bamako, poulet au caramel trop sucré mais très bon point pour le lieu noir et le hachis parmentier.

Merci à tous vous êtes merveilleux !

Toutes les photos ici

A samedi 7 novembre pour la visite commentée de la Maison de la Roche par Le Corbusier !

Culturellement,

SCSC

Par défaut
Sept-Oct 2015

Andy Warhol c’est ce qu’il nous faut, rendez-vous le 29.10 à 20h

Les Potes,

Je vous donne rendez-vous le jeudi 29 octobre à 20h00 pour l’exposition Warhol Unlimited au Musée d’Art Moderne.

Deux choses à savoir pour votre visite :

  1. Cette exposition (comme son nom l’indique : Unlimited) réunie plus de 200 œuvres et met en valeur la dimension sérielle du travail de Warhol.
  1. Vous aurez l’occasion de voir les Shadows (1978-79) étonnant ensemble de 102 toiles sérigraphiées de 17 couleurs différentes qui se déploient sur une longueur de plus de 130 mètres. Habituellement conservées à la Dia Art Foundation (état de NYC), elles sont exposées dans leur totatlité pour la première fois en Europe.

Pourquoi Warhol Unlimited ? Et pas Scorsese, Follia Continua ou encore le Musée Picasso ?

Andy tout le monde le connaît et c’est parfait pour nous retrouver après une longue journée et se détendre devant du beau – du cool – du POP ! Et pour vous convaincre, écoutez vite ce podcast délire d’une de mes émissions préférées (mais malheureusement arrêtée) :

SI L’AMERIQUE M’ETAIT COMPTEE

Saison 2- Episode 23

Andy Warhol : Pubard ou Génie du 20ème siècle ?

(c’est parti pour une heure de kiff)

Andy Warhol Unlimited

Le Musée d’Art Moderne affiche (ce que je considère des prix corrects) avec une entrée en plein tarif à 12 euros (et non 14) avec pleins de potentiels tarifs réduits (moins de 28 ans, demandeurs d’emploi etc…)

Le Mam reste ouvert jusqu’à 22h00 le jeudi, ce qui permet à ceux qui sortent vers 20h de participer (et rares sont les lieux culturels à Paris qui proposent une entrée à 21h00)…

Enfin pour se restaurer, pas trop loin c’est possible, et on aime ça, direction le Tokyo Eat où le combo RIO BAMAKO + moelleux au chocolat font parfaitement effet !

Comme les visites guidées en groupe ne se font pas le soir et sont complètes jusqu’en décembre, je vous propose de vous cultiver un peu avant et de prendre votre billet coupe-file en ligne pour 20h00 le jeudi 29 octobre au MAM (métro Alma Marceau ou Iéna).

Personnellement j’ai hâte !

Pour RSVP c’est ici

SCSC

Par défaut
Sept-Oct 2015

Notre visite du 01.10 à Marmottan pour la Villa Flora !

Chers Amis,

Voici enfin le retour sur notre visite de la Villa Flora au Musée Marmottan…

Bien qu’il fut extrêmement agréable de vous retrouver, l’accueil malheureusement au Musée Marmottan ne me laissa pas un souvenir mémorable et m’a personnellement gâché la joie de la visite.

Visite à la Villa Flora au Musée Marmottan

En deux mots : ayant prévu une visite pour 25 personnes, acheté les billets à l’avance et constatant (évidemment) des défections de dernière minute j’ai proposé (comprendre, j’ai revendu au prix d’achat de 6,5 euros) les places restantes à d’autres visiteurs allant voir l’expo… De façon charmante le caissier du Musée m’a demandé si ma petite contrebande avait bien fonctionné (« nous vous avons vue sur les cameras de surveillance que nous avons partout) et n’a pas voulu accorder le tarif réduit à deux membres de So Cute arrivés en retard. Le Musée Marmottan est à 8 euros près.

Avant cela je leur avait tout de même demandé si les billets payés pouvaient être utilisés à une date ultérieure, ce à quoi on m’a répondu NON.

*SOUPIR*

Je ne peux que les remercier donc de soutenir les initiatives culturelles collectives.

En ce qui concerne notre visite :

Exposition courte de 75 très belles œuvres avec une belle mise en scène monographique, nous avons particulièrement aimé l’imperceptible point de rouge sur la cigarette de La Blanche et la Noire et le vert impérial dans Le chapeau violet de Vallotton, les paysages intérieurs de Bonnard, Le Nu dans le salon de Vuillard, les bouquets oniriques d’Odilon Redon…

Bravo à ceux qui savent désormais ce qu’est un « nabi » !

Puis bouquet final (c’est le cas de le dire) dans les nymphéas de Monet au sous-sol, qui font partie de la collection permanente du musée.

Visite du Musée Marmottan Monet Paris 16

Puis dîner sympathique à la Coïncidence, les plats étaient bons mais pas spécialement bon marché. Le service a été rapide et souriant à part bien sûr lorsque la patronne m’a dit que non, elle ne pouvait pas prendre de photos de notre groupe étant trop occupée… C’est l’exemple même de la gentillesse légendaire des restaurateurs parisiens.

A bientôt pour de meilleures aventures culturelles !

Prochainement avec Andy Warhol au MAM 

TOUTES LES PHOTOS ICI

SCSC

Par défaut
Sept-Oct 2015

Rendez-vous à la Villa Flora – jeudi 1er octobre 19h30

Chers amis,

C’est avec joie que je vous donne rendez-vous au Musée Marmottan Monet, qui reçoit pour la 1ère fois en France, la collection d’Hedy et Arthur Hahnloser, couple de collectionneurs Suisses, installés à Winterfell Winterthur près de Zurich.

La Villa Flora par Henri Manguin

C’est entre 1906 et 1936, que ce couple avant-gardiste et passionné a constitué sa collection de chefs d’œuvres pour leur immense demeure : La Villa Flora. Leur petite fille témoigne ici.

Le soleil de Van Gogh, les corps alanguis de Valloton, la lumière de l’été et les reflets brillants de la mer par Bonnard… C’est tout et surtout ce dont vous avez besoin pour attaquer la rentrée !

fellix_vallotton_les-deux-f-1024x787

So Cute a négocié un tarif réduit de 6.5 € pour tout le monde, à condition de confirmer sa présence à l’adresse email socutesoculture@gmail.com. En effet les places sont limitées. J’attends donc votre courriel.

Visite libre à préparer à l’avance comme vous savez si bien faire, voici quelques pistes pour vous instruire avant le 1er octobre.

> Angelika Affentranger-Kirchrath, Conservatrice de la Villa Flora, Winterthur et Commissaire deVilla Flora, Les Temps Enchantés à Marmottan nous parle de l’exposition.

> A lire sur CultureBox

> Ici consultez le dossier de Presse de l’exposition !

Rendez-vous devant le Musée Marmottan le jeudi 1 er octobre à 19h30 pour récupérer sa place auprès de moi.

Ensuite pour 20h30 nous irons bravement à La Coïncidence, un restaurant détente, bon et abordable (soupir de tranquillité) au 15 rue Mesnil dans le 16ème toujours. Au menu, entre autres : salade Thaï, entrecôte, ou Burger Coïncidence (magret de canard, foie gras, cèpes & roquette), ananas frais, cheese-cake etc… Miam !

                                                                                                                          Rejoignez l’événement sur FB

A dans 2 semaines les amis !

SCSC

Par défaut
Jui-Aou 2015

Retour sur notre visite de l’exposition Hip-Hop à l’Institut du Monde Arabe

Qu’avons-nous retenu de notre visite ?

Car bien que très distrayante cette exposition rassemble une telle quantité d’éléments : œuvres street art, pochettes de vinyls, ghetto blasters, photos, clips, cours de DJ’ing, interviews et tenues d’artistes du monde entier qu’il est bien facile de perdre le fil de la visite …

IMG_3608

Le HIP HOP est né dans le BRONX dans les années 80

Pour vous aider, sans vous faire lire, écoutez plutôt cette émission, La Fabrique de l’Histoire, sur France Culture : Du Bronx au terrain vague de la Chapelle, le hip hop arrive en France

A écouter : les playlists recommandées à la suite de l’émission.

Yoshi-Omori-3

Le HIP HOP = DJ-ing + BreakDance + Graff 

tout en même temps dans une Block Party

Le Hip Hop c’est plus qu’une musique c’est une culture.

Ce qu’on a aimé dans l’expo : les photos, les paroles au stylo de la chanson LOOKING FOR THE PERFECT BEAT d’Afrika Bambaataa, l’œuvre in situ de JonOne & Yazan Halwani, la magnifique reine afro de Noé Two, le tableau de Kehinde Wiley, les pochettes de vinyls mythiques comme celui de Doc Gyneco ou de Rudy Ray More – This Pussy belongs to me, la salle tagguée sur le hip hop dans les pays arabes.

En France le HIP HOP ça a rapidement marché

En 1982 aux US avec Public Enemy, le Hip Hop au départ plutôt « festif et banlieusard » devient franchement contestataire. Critique des médias, de la société, des discriminations raciales sont les thèmes abordés par les rappeurs américains.

En France, blacks, fils d’immigrés et minorités se retrouvent dans l’énergie de cette musique qui appelle au rejet de la société en prose saccadée et en graff. Le terrain vague de Stalingrad devient le spot des FREEJAMS. Pour s’y retrouver on n’utilise pas de flyers mais des prospectus, intelligemment déposés dans les bacs de disques HIP HOP à la Fnac.

Le Hip Hop et le Street Art

Le Hip Hop a libéré des vandales, qui n’étaient autres que des artistes !

Rendez-vous avec Jean-Charles de Castelbajac & JoneOne qui vous parlent du street art des années 80 et d’aujourd’hui, ici

01

Le Hip Hop et la Mode

Enfin je vous recommande de regarder ce docu tout nouveau tout chaud sur le rapport entre MODE & HIP HOP.

FRESH DRESSED est disponible gratuitement sur Viméo et à condition que vous changiez votre proxi français pour un US.

tumblr_static_3kzhrnl0zzc48k44cwk8sswos

Car la culture HIP HOP – le mouv de la liberté et de la contestation sociétale – possède une mode vestimentaire passionnante qui génère des millions de dollars. C’est le moment d’en découvrir le début, l’évolution et ses influences sur nos garde-robes d’aujourd’hui !

Merci aux nouveaux bien sûr et aux anciens bien sûr.

Toutes les photos ici

BEL ETE

SCSC

Par défaut
Jui-Aou 2015

HIP HOP du Bronx aux rues arabes – rdv le 17.07 – 19h30 !

Les Amis,

Voici une expo comme on les aime, à la frontière de pleins de disciplines et qui nous parle pas mal à nous créatures urbaines !

Je vous donne rendez-vous le vendredi 17 juillet à 19h30 pétantes, pour l’expo Hip Hop : du Bronx aux rues arabes qui se tient en ce moment à l’Institut du Monde Arabe jusqu’au 26 juillet 2015.

L’occasion d’en savoir un peu plus sur ce type de musique, ce qui la font et surtout l’élan créatif incroyable qu’elle a provoqué depuis les années 70: street art, danse, mode, photographie ou encore cinéma – dans le monde entier !

Le HIP HOP c’est une culture !

Vous trouverez la présentation de l’exposition ici.

Vous voulez vous préparer  à fond ?

Rendez-vous le jeudi 2 juillet à à 18h30 pour une rencontre sur l’histoire du HIP HOP français, entrée gratuite à l’Institut du Monde Arabe Niveau 9 

Après l’expo du 17.07, pour les drinks et le casse-croute … Je ne sais pas encore… Pourquoi pas un bar pour danser ? Pourquoi pas un resto pour bien se restaurer ? Le long des berges ou dans un autre quartier ? Toutes les suggestions sont les bienvenues !

  • 19h30 : devant l’Institut du Monde Arabe

1 rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris

Métros : Jussieu, ligne 7 ou Cardinal Lemoine, ligne 10

Bus : 24, 63, 67, 86, 87, 89

TARIFS : 12€ / 8 €/ 5 €  jeunes 12-25 ans je vous conseille de réserver tout de suite en ligne votre billet ici 

CHOISISSEZ BIEN LE 17 JUILLET !

A bientôt,

Pour rsvp c’est ici !

SCSC

Par défaut
Mai-Jui 2015

Songe Musical le 03.06.15 à la Philharmonie de Paris !

Chers tous,

Merci pour cette magnifique soirée passée en votre compagnie !

En effet nous avons été très gâtés à la Philharmonie le mercredi 3 juin par l’Orchestre de Paris, la baguette de Yutaka Sado et le swing du grand pianiste cubain Jorge Luis Prats.

1-19

Nous nous sommes retrouvés, les 27 socuters, à 20h, au pied des escalators pour nous rencontrer et pénétrer ensemble dans la merveilleuse salle déssinée par Jean Nouvel.

Bien qu’éparpillés à divers endroits sur les hauteurs de la salle de concert, nous avons gravité ensemble au rythme des Escales de Jacques Ibert et du Concerto pour piano en fa de Gershwin.

Nous avons applaudi à l’unisson des autres 2377 spectateurs et rappelé 3 fois Jorge Luis Prats ! Quel show !

A la pause nous avons consommé sandwiches et verres de vin, que nous avons élégamment bus cul sec puisque nous manquions de temps (du fait des 3 rappels).

Pendant la seconde partie, Petrouchka, la ballerine et le Maure ont tragiquement fêté Mardi Gras dans les rues de St Petersbourg sous nos yeux et sans mise en scène (je compte bien voir ce ballet en vrai).

Un songe musical dont nous avons profité le temps d’une soirée dans le ventre d’une grosse baleine bleue …

1-32

Mais tel Gepetto nous en sommes sortis pour aller boire des verres à la Petite Hall où il nous a été IM-POS-SI-BLE de manger quoi que ce soit (merci Paris !)

A refaire absolument ! Mais je vous le rappelle pour obtenir des places à 10 € il faut s’y prendre au moins 7 semaines à l’avance.

Merci aux courageuses (anciennes bien sûr) et nouvelles recrues que j’espère avoir l’occasion de revoir rapidement : Ingrid, Brigitte, Audrey, Constance, Jocelyne, Anne & Claude… !

Toutes les photos ici

A bientôt le vendredi 17 juillet pour le Hip Hop à l’Institut du Monde Arabe

SCSC

Par défaut
Mai-Jui 2015

Retour sur Miroir, ô mon miroir au Pavillon Carré de Baudouin le 16.05.15

Merci à toutes et à tous de vous être déplacés le samedi 16 mai dernier au Pavillon Carré de Baudouin pour notre jolie visite guidée de l’expo Miroir, ô mon miroir avec l’Extension (laboratoire de recherches, de créations et d’expérimentations)

Nous avons été accueillis de façon charmante par notre médiateur / conteur Clément qui a pris le temps de se présenter par le biais d’une charade…

Nous avons apprécié :

  • La modération animée de notre conteur auprès des plus jeunes !

Week-end du 1er mai 2015 022

  • L’agencement de l’exposition : un escalier qui monte, l’orée d’une forêt (La Forêt d’Eva Jospin), une grande échappée blanche qui rappelle une galerie d’art, des œuvres à hauteur d’enfant, un escalier qui descend, une pièce à droite, une alcôve à gauche, des phrases sur les murs, et un retour au rez-de-chaussée…
  • Les œuvres poétiques et insolites :

Lune en cage (Laurent Pernot, Captivité)

Biche perlée (Julien Salaud, Constellation de la biche II)

Bébé géant japonisant (Virgnie Barré, Tsukiko – Les Yeux fermés)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce bébé surdimensionné, endormi au sol est habillé comme un ninja et pourrait nous rappeler le fils de Yubaba dans le voyage de Chihiro – dixit Virgnie Barré

Des dalles qui bougent (Charlotte Charbonnel, Magma)

Chouette en peaux (Lionel Sabatté)

Une série de « Blanche Neige » en délire (Caroline Delieutraz)

  • La gratuité et oui c’est si rare à Paris !

Vous voulez en savoir plus ou retrouver le nom d’un artiste ou d’une œuvre que vous avez vu ? Consultez ici le dossier de presse !

A bientôt !

SCSC

Par défaut
Mai-Jui 2015

Ca c’est Clet !

Bon moment à la Galerie Artistik Rezo, au 14, rue Alexandre Dumas Paris 11ème, jeudi 21 mai pour le vernissage de « Jeux Interdits », le solo show de Clet Abraham qui sait justement de quoi il parle … (expo visible gratuitement jusqu’au 10 juillet 2015)

Petits fours et carambars au rendez-vous pour mettre tout le monde à l’aise autour de l’artiste – lui même détendu et disponible pour chacun, l’un après l’autre …

Une vingtaine d’œuvres sont exposées, beaucoup déjà vendues (et pas peu chères) comptez plus de 2000 € pour avoir votre panneau détourné et entre 300 et 400 € pour une litho ! (très belle)

clet-9

Les So Cuters étaient au rendez-vous surtout les plus fidèles – merci les amis !

Nous avons beaucoup apprécié l’ambiance de l’événement, le travail de l’artiste – que j’espère désormais vous chercherez et repérerez en criant fièrement : ça c’est Clet ! – et surtout l’artiste lui-même.

Voici ses réponses à nos quelques questions :

  • Clet, ça fait combien de temps les panneaux ? Environ 4/5 ans
  • On t’a déjà copié ? Oh oui ! (la classe)
  • Les Etats-Unis ça te dit ? Oui pas mal, mais l’international ce n’est pas si simple, finalement on est bien en Europe point de vue liberté !
  • Ton œuvre préférée ? La prochaine à venir toujours … (sourire)
  • On peut venir te rendre visite à Florence et t’acheter des beautés ? Volontiers et je le recommande.

 Super sympa, n’est-ce pas ?

Tout ça me donne surtout envie – à la demande de Fanny – de composer un parcours street- art spécial Clet dans Paris (à défaut de Rome, Florence, Naples où on le remarque nettement plus  – et oui vous l’aurez compris l’artiste vit en Italie) !

En voici un très chouette que vous pouvez voir à l’angle rue de Paradis et rue d’Hauteville dans Paris 10.

11193225_1002996499718286_3828148505739440871_n

En attendant d’acheter une œuvre, j’ai bien apprécié les petits goodies dérivés : pins, stickers (il devrait y en avoir sur art.fr), calendriers, cartes postales et t-shirts !

Toutes nos photos ici

Plus de Clet ici

Au 3 juin à la Philharmonie !

SCSC

Par défaut