Nov-Dec 2016

Rdv à La Closerie Falbala …

Chers Tous,

C’est avec enthousiasme que je vous donne rendez-vous à la toute fin de l’année 2016 pour un So Cute aventurier. En effet le vendredi 30 décembre 2016 à 10h30 du matin, 10 d’entre nous seront attendus à la Fondation Dubuffet pour la visiter et découvrir une installation de « Land Art » hors du commun : La Closerie Falbala.

La construction de la Closerie Falbala été entreprise dans les années 1970, quand Dubuffet a alors 70 ans, une entreprise gigantesque et non sans heurt. L’artiste avait dans l’idée de construire une structure totale pour abriter le cabinet logologique (dont nous comprendrons le concept sur place), cabinet lui-même situé dans la Villa Falbala que nous découvrirons !

Précisément à l’occasion de cette visite, nous verrons d’une part la Closerie Falbala (1610 m2) avec la Villa Falbala qui contient le Cabinet logologique. D’autre part, dans un autre jardin, nous visiterons le Musée avec des œuvres peintes et les éléments du spectacle de Coucou bazar ainsi que le bâtiment Maquettes qui contient les maquettes que Jean Dubuffet a léguées à sa Fondation.

Le tarif de groupe est de 4,5 euros par personne, à régler en espèces (je vous remercie d’avance), plus certainement une participation libre pour la guide.

Afin de faciliter l’organisation de cette visite et vous motiver à venir, un ou deux UBER vans seront mobilisés pour nous transporter. Un départ à 9h45 (pas de retard possible) de la Place de la République est envisagé, le prix du transport  aller-retour vous sera communiqué depuis l’événement FB ou par email. Le trajet dure 37 minutes sans circulation.

Je vous remercie de vous inscrire à la visite par email via : socutesoculture@gmail.com !

Premiers arrivés premiers servis, attention il n’y a que 10 places.

Pour comprendre les termes : Art Brut, Hourloupe et Coucou bazar avant la visite c’est ici :

A bientôt dans le froid parisien ?

SCSC

Pour avoir les infos en live avant la visite, c’est ici !

Par défaut
Jui-Aou 2016

Retrouvailles autour de Pierre Paulin

Mes chers amis, vous avez été nombreux à me rejoindre au Centre Pompidou le mercredi 27 juillet dernier ! C’est avec un grand bonheur que nous nous sommes retrouvés et avons découvert, pour certains Pierre Paulin. Son exposition au Centre Pompidou qui se termine le 22 août 2016 est certes courte mais agréable et instructive en peu de temps.

Pierre Paulin était beau, Pierre Paulin était visionnaire, Pierre Paulin a utilisé des matériaux nouveaux et considérés comme peu nobles dans les années 80, Pierre Paulin a crée le fauteuil mushroom, tulip, groovy, ruban, la déclive, le canapé Osaka, le salon Pompidou que j’ai eu la chance de voir en 2009 à l’Elysée, une visite à relire ici.

De Pierre Paulin aurait bien tout rapporté à la maison car son mobilier aux lignes douces mais aux couleurs pop dynamisent et élèvent le niveau de tous les intérieurs.

Nous nous sommes attardés sur chacun de ses fauteuils et en avons tous choisi un. Nous nous sommes intéressés aux films diffusés dans la salle d’exposition et avons ainsi découvert les créations de Pierre Paulin dans les grandes lignes à travers le temps.

Ensuite nous nous sommes dirigés vers le restaurant – bar à tapas de St Paul : HOMIES en passant par la magnifique place Igor Stravinsky et sa fontaine réalisée par Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely en 1983.

IMG_3400

Chez HOMIES nous avons retrouvés plus de joyeux lurons afin de trinquer dans la joie à nos retrouvailles et surtout à l’été, le meilleur moment de l’année pour profiter de la Capitale et rêver à de nouvelles rencontres. C’est donc autour de nombreux Pisco Homies, de mojitos réinventés que nous nous sommes jetés sur les boulettes de mac & cheese –qui sont à tomber- les artichauts, le plateau de jambon basque and co …

IMG_3401

Merci à tous mes merveilleux amis d’être venus partager ce bon bon moment, au musée, au resto et sur les trottoirs de notre cher Paris.

SCSC

TOUTES LES PHOTOS ICI

Par défaut
Jui-Aou 2016

Rendez-vous avec Pierre Paulin, créateur du futur

Je suis heureuse de vous donner rendez-vous, pour mon retour, au Centre Pompidou à l’occasion de l’exposition du designer français et de génie : Pierre Paulin (1927-2009)

Pierre Paulin est aux États-Unis pour présenter son projet à Herman Miller. La crise pétrolière de 1973 empêche l'utopie de voir le jour. Photo Maia Paulin

Pierre Paulin est aux États-Unis pour présenter son projet à Herman Miller. La crise pétrolière de 1973 empêche l’utopie de voir le jour. Photo Maia Paulin

Designer, architecte d’intérieur, créateur, Pierre Paulin sculpte l’espace, l’aménage, le «paysage ». Ses environnements, ses meubles, ses objets industriels, se mettent au service du corps. Avec plus de soixante-dix pièces de mobilier et une cinquantaine de dessins inédits, l’exposition consacrée par le Centre Pompidou à Pierre Paulin propose une traversée de tout l’oeuvre du designer et de quarante années de création. Elle présente des pièces phares devenues des « icônes » de l’histoire du design – Anneau, Mushroom, Ribbon Chair, Butterfly, Tulip… – et fait la part belle à des projets inédits, auto-édités, comme le Tapis-siège, la déclive, la tente, etc. Des pièces rares des années 1950 et des prototypes sont également dévoilés dans l’exposition.

Paulin Pierre (1927-2009). Paris, Centre Pompidou - Musee national d'art moderne

Peut être le plus connu de toute une série qui suivra, Mushroom, conçu en 1963 est l’exemple type d’une nouvelle technique de fabrication. Consitué de 3 anneaux – un pour le sol, un autre pour le siège et le dernier pour former le dossier – maintenus par des sangles de caoutchouc et recouvert de mousse. Révolutionnaire, son design aux formes souples et arrondies et sans piétment avait été spécialement étudié pour recevoir une housse en tissu élastique sans couture. Ses lignes simples et intemporelles sont aujourd’hui, présentent dans la collection permanente du MoMa (The Museum of Modern Art de New York).

En 1971, Pierre Paulin est choisi par Claude et Georges Pompidou pour revisiter l’aménagement des appartements privés du Palais de l’Elysée. En 1984, c’est au même designer que fait également appel François Mitterrand pour concevoir l’architecture intérieure et le design de son bureau présidentiel.

L’exposition invite le visiteur à établir un dialogue entre corps et confort. Parce que les recherches de Pierre Paulin ont été sans cesse motivées par les thèmes du confort et d’un nouvel art de vivre – au ras du sol par exemple, le parcours propose au public de s’asseoir dans les sièges les plus emblématiques du créateur, des rééditions mises à la disposition des visiteurs.

L’exposition présente, enfin, une reconstitution inédite du living room de la Calmette, la villa dessinée dans les Cévennes par le designer dans les années 1990 : le public y expérimente un épais diwan (tapis) glissant le long d’un mur, se retournant sur le sol et accueillant quatre fauteuils Tongue.

J’ai tellement hâte !!!

Rendez-vous devant la statue de Calder à 19h30, le mercredi 27 juillet, prenez vos billets à l’avance en ligne !

Ensuite nous irons boire et manger chez HOMIES 26 Rue Beautreillis, Paris, France, 75004 Paris résa à 22h00.

Je compte beaucoup sur vous !

Pour rsvp et les infos live, c’est ici.Pour rsvp et les infos live, c’est ici.

Par défaut
Jan-Fev 2016

SCSC @ Les Jeudis Arty

Jeudi soir dernier (04/02/2016) nous étions aux Jeudis Arty, dans le Marais, pour découvrir les 40 galeries d’art participantes. Impossible de toutes les faire, mais nous nous sommes bien amusés, car chacune avait réellement joué le jeu. D’ailleurs, certains ont tellement aimé le concept qu’ils se sont balladés de leur côté pendant toute la soirée, et en ont oublié le point de ralliement !

Ce spécial So Cute était organisé avec la collaboration de Dorothée, fidèle de la communauté So Cute, et qui a fait partie de l’association des Jeudis Arty, comme bénévole pendant 2 ans.

Au menu, il y avait donc :

De l’art contemporain et des vernissages, bien sûr, mais aussi des performances à la soirée de clotûre du Carreau du Temple.

Nous avons donc commencé par la galerie Papillon, rue Chapon, qui fêtait ses 27 ans d’existence, puis avons déambulé alentour, en passant par deux espaces notablement animés : la galerie Christian Berst, et la galerie Sator dans le passage des Gravilliers.

A la galerie Christian Berst, Art Brut nous avons apprécié : le vernissage bigarré, et le travail de l’artiste Misleydis Castillo Pedroso. Vivant dans un environnement isolé, en raison de sa condition de sourde et muette, elle donne vie à ses personnages en les reproduisant, et en augmentant leur taille jusqu’à ce qu’ils dépassent l’échelle humaine. On s’est donc retrouvés au milieu d’une foule, vivante et dessinée.

Ensuite, à la galerie Sator, nous avons eu un énorme coup de cœur pour le travail de la plasticienne Nazanin Pouyandeh, avec son exposition L’envers de l’histoire. Elle met en scène ses rêves, un inconscient collectif qui se prête au métissage culturel, en combinant des techniques variées mais en gardant une iconicité mythique et naïve. Une alchimie qui nous a enchantée sans que nous arrivions à savoir exactement pourquoi. Fantastique !

Au Carreau du Temple, nous avons enfin bu quelques bières Gallia, et assisté aux performances autour de la « Poésie du geste »….. Mention particulière pour le tableau numéro deux, avec son duo de choc, qui nous a emmenés dans une mise en scène charnelle, et nous a laissé bien silencieux … et philosophes pour certaines !

Ne manquez pas la prochaine édition : ici depuis le site l’association.

A très vite

SCSC

Par défaut
Jan-Fev 2016

So Cute se rend aux Jeudis Arty !

SAVE THE DATE // 4 février 2016

Les Jeudis Arty, c’est un concept chouette : 40 galeries d’art du Marais ouvrent leur portes simultanément en nocturne, et invite une communauté curieuse, passionnée à découvrir les trésors de leurs entrailles.

Au programme : vernissages et des vernissages et ENCORE des vernissages ( !!! ) , performances, visites guidées et possible rencontre avec les artistes. Vers 22h, drinks à la soirée de clotûre, et direction la Candelaria pour se réchauffer.

Si vous voulez vous faire une idée, l’émission Paris Dernière a filmé les débuts du concept, il y a tout pile un an.


En attendant, plus de détails sur les Jeudis Arty ici  & le programme de l’édition du 4 février là !

See you soon, honey pies !

Pour RSVP et suivre les infos de notre rencontre en live c’est ici !

 

 

 

 

 

Par défaut
Jan-Fev 2016

Rencontre avec Ai Weiwei – artiste superstar engagé pour la liberté !

La venue d’Ai Weiwei en chair et en os en France, est un événement et j’espère que vous êtes au courant ! Avec So Cute on fait ce que l’on peut pour être dans les bons plans et selon moi, celui-de la semaine est le suivant :

Ai Weiwei expose des oeuvres inédites au Bon Marché du 16 janvier au 20 février et le lendemain du lancement de l’expo il donne une Master Class au MK2 hautefeuille, qui repasse pour sa venue, son film : NEVER SORRY.  Je l’ai déjà vu à sa sortie en 2012 et c’est parfait pour découvrir l’artiste, sa démarche, son combat et surtout réaliser quel carcan d’autorité furieuse étreint le peuple chinois tous les jours.

Le billet d’entrée à la master classe est de 9,90€, c’est sérieusement une aubaine !

C’est donc notre premier rendez-vous So Cute de l’année ! Rendez-vous ce dimanche 17 janvier à 11h00 au Mk2 hautefeuille (métro Odéon ou St Michel ) pour rencontrer le rebel Ai Weiwei qui vient de clôturer sa merveilleuse exposition à la Royal Académie de Londres…

Pour prendre son billet c’est ici

Ai Weiwei – en 2 mots 

Artiste Chinois né en 1957, connu à travers le monde pour être un fervent défenseur de la liberté et un critique acide du gouvernement Chinois qui l’a enfermé pendant 81 jours en cellule, l’a maltraité, lui a pris son passeport pendant 4 ans l’empêchant de quitter Pékin, a détruit son nouveau studio de création en Chine la veille de son inauguration…

Never Sorry – en 1 minute trente

Ce n’est pas moi que vous chercherez dimanche prochain à l’entrée du Mk2 mais Eléonore ma fidèle amie qui reprend le flambeau pour le mois de Janvier et qui grâce à votre aide volera une photo de groupe avec cet artiste magnifique !

Régalez-vous

Ici pour RSVP depuis FB et suivre les dernières actu de notre rendez-vous

So Phipi

Par défaut
Nov-Dec 2015

Paris, Chéri-e avec KASHINK !

Vous avez été super nombreux à répondre présents à la visite guidée spéciale So Cute avec KASHINK ! En effet les 19 & 20 décembre cette street artiste que j’adore et auprès de laquelle je travaille depuis quelques mois, investissait entièrement le théâtre de l’Européen pour déclarer sa flamme à Paris !

Au menu :

Du street art bien sûr puisque l’artiste, avec l’aide des étudiants de l’Atelier Hourdé avait recouvert la façade de l’Européen par ses fameux personnages au GENRE LIBRE c’est-à-dire à 4 yeux & à la couleur de peau inédite !

Malheureusement les collages ont déjà été à ce jour, passés au karcher…

Expérience sensorielle ensuite puisque comme rue des Cannettes, Montparnasse ou à la Foire des Tuileries nous étions accueillis à l’intérieur de Paris Chéri-e par une bonne odeur de crêpes … Ci-dessous photo d’une crêpe en chocolat sérigraphiée KASHINK ! #ArtFood made in Brittany !

Au rez-de-chaussée nous avons été reçus par une équipe de choc : l’artiste elle-même et les braves étudiants de l’Atelier Hourdé transformés en créatures à 4 yeux !

KASHINK, merveilleuse, a pris le temps de nous présenter ses premières œuvres en céramiques : Johns en volume (j’espère que vous avez remarqué leurs délicates boucles d’oreilles), pièces montées colorées, mimi Paris où poussent des champignons géants ôdes au Paris encore sauvage comme celui qu’elle aime le long de la petite ceinture du 20ème …  Des souvenirs de Paris également (cad des crottes de chien sous cloche) !

Ensuite la salle des costumes … Dans un joli film muet, projeté dans la salle et tournant en boucle, KASHINK incarne des Parisiens farfelus : l’étudiante à tresses adorables, le Bobo en manteau de fourrure, l’homme en djellaba dorée avec un twist espagnol, la concierge au sweat pro-homo… Elle a pris le temps de nous expliquer toute sa démarche pourquoi, comment, avec qui et nous étions pendus à ses lèvres !

Ensuite son film TEP (Terrain d’Education Prioritaire) réalisé par et avec Allan, son ami fidèle et discret, qui la suit partout pour rendre compte de sa créativité en photos ou en vidéos. Superbe. J’ai eu les larmes aux yeux lorsqu’Houssen annonce qu’il va être détruit mais ne va pas mourir … J’ai hâte de le revoir et je vous conseille de surveiller son devenir depuis la page FAN de KASHINK sur FB.

Ensuite la salle des mots doux et des Johns de toutes tailles… Doudou, bébé, ma douce, ma puce, mon gros et KASHINK nous raconte sa session de tags vandales (comprendre : écrire en gros et en couleurs des mots d’amour sur les murs) à travers la ville, filmée par Marion Desquenne, une semaine avant les événements du 13 novembre…

Drôle, naturelle, elle nous explique comment elle ne s’est pas fait arrêter par la police et comment au contraire des voisins excédés ont relevé le numéro de sa plaque d’immatriculation.

Enfin dernière salle : murs de foulards, décor végétal, Johns sur de vieux tirages de La Croix datant des années 30 avec des anecdotes folles sur Paname, des impressions grand format de ses premiers Johns, que disent-ils ? Comment sont-ils placés ?

Je crois qu’elle nous a tous largement conquis … Puis au lieu de 40 minutes elle est bien restée avec nous plus d’une heure… Merveilleuse comme promis !

Pour revivre toute l’aventure de Paris, Chéri-e c’est ici depuis le blog de l’install

Pour acheter le livre KASHINK : Premières Années à Paris 2001 -2015 c’est ici !

IMG_6267

Et le catalogue des beautés présentées pendant Paris, Chéri-e il arrive et sera dispo depuis www.parischeriexpo.com !

Bonnes fêtes !

Toutes nos photos ici !

SCSC

Par défaut