Nov-Dec 2015

Rendez-vous à la Maison de la Roche par Le Corbusier

Chers Amis,

Je vous donne rendez-vous ce samedi 7 novembre à 16h00 pétantes – prévoyez d’arriver vers 15h30/45, je serai déjà sur place – pour une visite guidée de la Maison de la Roche au tarif de groupe de 9€ (5€ de frais d’entrée et 4€ pour le conférencier)

Le rendez-vous est fixé 10 square du Docteur Blanche, 75016 Paris. La visite commence à l’extérieur par l’observation des façades.

La Maison La Roche a été construite entre 1923 et 1925 par Le Corbusier et Pierre Jeanneret (son frère).

Elle est considérée aujourd’hui comme un exemple prestigieux d’architecture moderne en France, dans lequel on trouve pour la première fois l’expression architecturale des « cinq points pour une architecture nouvelle ». C’est également pour Le Corbusier l’occasion de développer avec la villa son idée de promenade architecturale :

C’est en marchant, en se déplaçant que l’on voit se développer les ordonnances de l’architecture 

lecorbusiervilla03

La Maison La Roche est jumelée avec la Maison Jeanneret, qui abrite aujourd’hui la Fondation Le Corbusier. Elle est classée monument historique depuis 19962.

La Roche, quand on a une belle collection comme vous, il faut se faire construire une maison digne d’elle

La Maison La Roche est une commande de Raoul La Roche. Il s’agit en réalité d’une double commande : d’une part une maison familiale pour Albert Jeanneret (je répète le frère de l’architecte) et d’autre part, une maison/galerie pour un collectionneur suisse, célibataire, Raoul Albert La Roche.

Maison Le Corbusier

Installé à Paris en 1912, Raoul Albert La Roche rencontre son compatriote Le Corbusier en 1918. La Roche est séduit par les idées et les expériences de la peinture puriste que revendiquent Le Corbusier et Amédée Ozenfant et se lie d’amitié avec les deux artistes, qui l’aideront à se constituer une collection d’art moderne très riche, composée de peintures de Picasso, Braque, Leger, Lipchitz. C’est assez logiquement qu’il se tournera vers Le Corbusier pour réaliser une maison/galerie lorsqu’il se préoccupera d’héberger sa collection.

Je vous laisse vous renseigner davantage sur cette superbe maison, entre autre sur wikipédia où j’ai trouvé d’excitantes informations !

Ce samedi il fera beau et bon : préparez vos lunettes de soleil et appareils photos #socutesoculture

Ensuite les DRINKS en terrasse peut-être au vert au Chalet des Iles !

87848730_o

Rsvp ici seulement 15 chanceux participeront

A samedi,

SCSC

Publicités
Par défaut
Sep-Oct 2013

Fabuleuse Tour 13

Mon réveil sonne ce dimanche matin 13 octobre, à 8h45, c’est trop tôt et je le programme pour 9h15.

Mon objectif est d’être à 10h, au 5 rue Fulton dans le 13ème … Pour visiter le nouveau phénomène street art du moment … La Tour Paris 13… 9 étages, 90 street artistes du monde entier… Évidemment j’allais rentrer dedans MAIS à quel prix ? Combien de temps allais-je attendre ? Dans le froid ?

Plus dur que d’entrer dans les Bains Douches, plus décourageant que les journées du Patrimoine parait-il ! 7h d’attente en moyenne déclarent certains internautes sur twitter …

En cherchant un nouveau sommeil, je me dis que c’est trop bête d’être DÉJÀ réveillée, si tôt, un dimanche et de laisser la queue de visiteurs s’allonger devant moi au risque de ne pas voir la TOUR du tout ! Puisque je pars 2 semaines en vacances vendredi prochain ! Et qu’après elle sera détruite !

HORRIBLE !!!!!!!!!!!!!!!!!

En avant les éléphants, pantalon, bottes, peau lainée, gants, bonnet, je vais prendre d’assaut la Tour 13, en métro, en RER, seule, accompagnée, rejointe, avec ou sans café, qu’importe. Je suis partie.

Je suis arrivée à 9h35 et ai obtenu une place dans la queue rue Fulton à l’entrée du square, je longeais presque le moine bouddhiste de STeW, il y avait 115 personnes devant moi.

A 9h43, la queue tournait déjà rue Bellièvre…

Les 50 premiers entrent à 11h57, et après … commence la véritable attente. Car seulement 49 personnes sont admises en même temps dans la Tour. Et il faut attendre que les personnes sortent pour pouvoir entrer à son tour, ce qui signifie que bien moins que 50 personnes par heure ne pénètrent dans le bâtiment ! Pendant ce temps la queue s’allonge… Personne n’abandonne sur Bellièvre alors qu’à l’évidence ils n’entreront pas aujourd’hui…

IMG_1864

A 14h09 après 5 éclaircies salutaires, pas mal d’infos glanées sur la Galerie Itinérrance, Mehdi Ben Cheikh, les street artistes de la Tour, 2 cafés, 2 croissants dont 1 mauvais, 1 donut, 2 amis qui se sont décidés à sortir de leur lit et une malheureusement qui est venue et repartie + 8 rencontres avec mes voisins… Les vigiles nous laissent ENFIN rentrer !

Mes préférés dans l’ordre de visite :

Au le 9ème :

–          Je craque sur le wonderland de Julien Colombier (sont forts ces français) composé d’arbres magiques et d’un bestiaire fantasque d’oiseaux graffeurs, d’éléphants-tigres, d’anémones au plafond…

IMG_1882

–          Et évidement sur le Whiteman de Nilko, croisement de Krang (le méchant cerveau) des tortues ninjas et de Silmer dans Gostbusters…

IMG_1916

Au 6ème :

–          Flip et son nounours rose bonbon enclin aux liquides inflammables et explosifs, son monstre en papier peint.

IMG_1989

IMG_1990

Au 5ème :

–          Reconnaissable entre tous, STeW : motifs asiatiques, dessins sur papier, collages dégoulinants, peau turquoise de ses samouraïs réinventés, ici en rocker à 3 crètes (aux Bains en DJ géant), son moine et une geisha sont là également. Pour moi une des pièces les plus abouties du fait de l’installation des tubes croisés qui barrent l’accès à l’espace d’une partie de la pièce et évoquant une forêt de bambous, d’infinies superpositions d’éléments papier, du jeu de lumières sur le mur, de la délimitation du parquet. Beau boulot.

IMG_2016

IMG_2018

IMG_2021

Au 3ème

–          Hopnn, le graffeur italien qui écrit en russe et semble obsédé par deux moyens de locomotion terrestres : les vélos et voitures ROUGES découpés en tranche, sautés à la casserole, ou dévorés tout crus… Il les aime absolument.

IMG_2061

IMG_2054

IMG_2055

La visite dure plus d’une heure, le parcours est simple et fluide, peu de monde dans les premières salles mais de plus en plus quand on descend, toujours assez de place cependant pour prendre un milliard de photos.

Les fenêtres de la tour donnent sur la Seine et le square Fulton, la majorité des appartements sont très lumineux et l’atmosphère du lieu, qui n’est pas tombé en désuétude totale, est joyeuse, les œuvres très colorées des artistes en témoignent. Ce qui n’était pas le cas dans les Bains , dont le bâtiment avait déjà subi des altérations comme les nombreux trous dans le plancher rendant la visite impossible au public, et puis par sa nature, sur 2 étages il n’y avait aucune fenêtre au mur !

Pour revoir des images des Bains et de STeW (entre autres)  – cliquez ici

Il est amusant de voir les rares habitants de la Tour 13 (oui il reste 4 ou 5 familles vivant vraiment au 5 rue Fulton) ouvrir leur porte et apercevoir leur intérieur « normal » dans ce lieu transformé du sol au plafond, bémol pour les parties communes qui comme le souhaite, le directeur de la galerie, sont restées sobres / respirables.

Je vous recommande à tous de vous lever tôt pour visiter ce temple éphémère de l’art de rue, les œuvres sont si abouties qu’elles valent vraiment la peine d’attendre dehors un moment, les artistes ont voulu nous faire plaisir ça ne fait pas de doute !

La rumeur dit qu’elle va ouvrir à 10h à partir de mardi 15 octobre – qui ne tente rien n’a rien…

Pour visiter la Tour 13 étage par étage sans sortir de chez soi ici !

Pour SCSC c’est mission accomplie !

IMG_2035

Par défaut
Mai-Jui 2013

So Cute face à Ron Mueck !

Que s’est-il passé à la Fondation Cartier pour l’Art Contemporain mardi soir dernier…

Les fidèles et les nouveaux aventuriers de la vie culturelle parisienne façon So Cute So Culture se sont retrouvés pour observer (au moins oui !) et apprécier les 9 œuvres fantastiques de Ron Mueck !

Mais qu’avons-nous appris ?

Ron Mueck est australien, sculpteur et travaille à Londres, dans le cadre de son exposition à la Fondation Cartier, un film de ¾ d’heure permet de comprendre le processus de création de ses statues que l’on qualifie d’ « hyperréalistes ».

Ron Mueck travaille, dans un premier temps, sur des personnages de quelques centimètres de haut en cire ou en argile qu’il modèle à son gré… Puis il crée un moule de ce modèle friable, dans lequel il va verser de la résine ou du plastique, un matériel plus dur qui conservera intact les minutieux détails qu’il a creusés, dessinés, suggérés au précédent. Vous devinez la suite, il travaille à même ce corps reproduit pour lui donner des cheveux des yeux… Etc…

Donc la joyeuse de troupe de SCSC s’est trouvée nez-à-nez avec un couple de retraités très paisibles sous leur parasol, un poulet mort pendu par les pattes, de petites femmes nues ou habillées portant courses ou enfant, un couple de jeunes insolite, un jeune homme noir, un business man dans sa piscine…

Image

Au final : on a halluciné devant l’exhaustivité du détail de chaque œuvre, petite ou grande, l’échelle choisie relève toujours du défi ! On a aimé se demander s’il avait acheté des Dock Martins en 27 ? Ou s’il les avait fait faire ? Ou comment s’était-il procuré un parasol géant? Que ce soit des poils de barbe rasés de près, des sous-vêtements que l’on devine, des chaires qu’on aperçoit sous un maillot, tout interpelle dans ses statues et vous pourrez rester aisément 15 minutes à détailler chacune d’entre elle.

Le +  de la sortie « so cute » c’est qu’en réservant on n’a pas fait la queue ! MERCI qui ?

Image

Ensuite la dizaine de braves qui sont restés soudés, ont goûté la cuisine « homemade » de chez Joy (84 rue Daguerre) et bien que moi je n’aie pas eu de chance avec mon bœuf sauté au paprika, je peux dire que mes convives se sont régalés !

Image

La preuve en images ici

Merci à tous : les nouveaux : Marion, Léda, Jean-Baptiste, Coco, JJ, Jessie, Luc et Alix et aux fidèles bien sûr Matthieu, KK, Soso, Liliana … Et j’en passe (comme Antton) !

A très bientôt.

SCSC

Excellent article sur Ron Mueck à lire ici.

A découvrir : Duane Hanson – cet américain bourré d’humour avait déjà produit des œuvres semblables et était exposé en 2010 au Parc de la Villette …

Par défaut
Mar-Avr 2010

Elliott, Le Curio, So Cute et VOUS !

Le jeudi 11 mars malgré le froid, la faim, mon retard, vous avez été là et fait de notre girly rendez-vous un chaleureux moment de rencontre ! SCSC vous remercie du fond du cœur pour votre soutien répété. Encore des nouveaux, et du renouveau – MERCI.

Mais cela c’est grâce à Elliott Herwitt qui a nous a vraiment montré le meilleur de son travail (Exposition « Personal Best » à la Maison Européenne de la Photographie), et c’est sans retenue que l’on vous invite à y aller ! Bien sûr si vous arrivez à 19h30 vous n’aurez pas beaucoup de temps pour voir les photos, mais l’exposition n’est pas longue.

Allez admirer Maryline, le Che ou Jackie K, les paysages et les hommes de l’Amérique des années 50, et enfin apprécier l’humour du photographe (car il en a !) devant ses familles de caniches, bulldogs ou chihuahuas…

Puis c’est à 19 que l’on s’est entassé au « Curio Spaghetti Bar » derrière Beaubourg. Tout s’est déroulé comme prévu, et le repas fut copieux, vin, bruchetta, pasta …Et vodka…Pour certains.

Enfin nous avons levé nos verres aux 6 mois du pinky & cultural afterwork, autrement connu de vous sous le nom de « So Cute So Culture »… Gâteau choco, tagada et mousse à la fraise: mandatory !

A +++

Par défaut