Nov-Dec 2009

Jeudi dernier à Paris … So Cute So Culture met M.Kenna à la Camera Obscura

« New York ne se révèle qu’à une certaine hauteur, à une certaine distance, à une certaine vitesse » (Jean-Paul Sartre, Situation III, 2)

New York en noir et blanc, c’est saisissant …Vues à couper le souffle, plans vertigineux… Michael Kenna est partout : sous le pont de Brookling, de Manhattan, on the top of the rock, dans Central Park… et surtout juste en face du Chrysler, dont il prend comme la « photo d’identité » avec en second plan une mer d’huile de buildings qui s’étend par delà le Queens…

Dans ses photos, Michael Kenna a voulu saisir le ciel de New York… Qui n’est jamais le même : clair ou strié de nuages, brillant de chaleur, gris de pluie ou bleu de froid, mais toujours ce même ciel qui ouvre grand ses bras à la ville… A toute l’Amérique, au monde entier comme le dit Jean-Paul Sartre.

« J’ai appris à aimer son ciel. Dans les villes d’Europe, où les toits sont bas, le ciel rampe au ras du sol et semble apprivoisé. Le ciel de New York est beau parce que les gratte-ciel le repoussent très loin au-dessus de nos têtes. Solitaire et pur comme une bête sauvage, il monte la garde et veille sur la cité. Et ce n’est pas seulement une protection locale : on sent qu’il s’étale au loin sur toute l’Amérique ; c’est le ciel du monde entier. »(Jean-Paul Sartre, Situation III, 2)

NY au matin, en été, en pleine nuit, sous la neige, Michael Kenna (sait) c’est tout ça !

Allez voir par vous mêmes :

http://www.photosapiens.com/New-York-New-York-Kenna-Michael_5063.html
http://www.galeriecameraobscura.fr/
http://www.michaelkenna.net/

En ce qui concerne l’organisation, So Cute So Culture remercie chacun : chaque ancien, chaque nouveau d’être venu : sans prévenir, tout seul, accompagné, ou pour retrouver des amis ! Nous sommes toujours plus nombreux, c’est formidable et grâce à vous !

Le dîner à la Belle Ronde s’est agréablement déroulé, entre galettes complètes, beurre sucre et cidre doux, nous étions 22 à table au plus fort de la soirée !

Enfin bravo aux courageux qui ont prolongé la soirée au café universel pour le concert d’Afro-jazz ! Because you are so so culture my friends !

« Spécial merci aux représentantes de l’Indiana Team & welcome to each brand-new converted »

Pour votre plus grand plaisir voici 10 dernières secondes de culture en rab :

« Il m’a fallu que je m’y habitue, mais, à présent que c’est chose faite, nulle part je ne me sens plus libre qu’au sein des foules new-yorkaises. Cette ville légère, éphémère, qui semble chaque matin, chaque soir, sous les rayons lumineux du soleil, la simple juxtaposition de parallélépipèdes rectangles, jamais n’opprime ni ne déprime. Ici, l’on peut connaître l’angoisse de la solitude, non celle de l’écrasement.» (Jean-Paul Sartre, Situation III, 2)

Publicité
Par défaut
Sep-Oct 2009

Meeting with Mr.Wolf…Michael Wolf

L’exposition Metropolis à la Galerie Particulière (16 rue du Perche 75004) a réuni pour la première fois en France deux séries photographiques de Michael Wolf (Photographe contemporain, née en Allemagne, élevé aux Etats-Unis et émigré à Hong-Kong pendant un certain temps).

Ces deux séries sont assez semblables à première vue, mais non dans le détail…Elles représentent chacune des buildings…Des milliers d’étages, des milliers de fenêtres, des milliers de lieux de vie qui n’ont rien de vivant.

No heat, no humanity, no singularity…

Alors pourquoi on aime ?

So Cute So Culture a fait le choix de découvrir hier soir un artiste ambivalent. Son travail n’est pas séduisant de prime abord mais la démarche de Michael Wolf et le constat que dresse son œuvre est marquant.

En effet dans sa première série, Architecture of Density, il nous montre qu’à Hong Kong les barres d’immeubles sont aussi raides et tranchantes que les lignes d’un code-barres. C’est une vie en gris et …gris. Parfois, l’artiste fait un clin d’œil appréciable, en glissant un détail rappelant la présence de l’homme dans le béton, comme cette télé allumée à l’heure de la diffusion des Simpsons.

Dans sa seconde série, Transparent City, c’en est terminé des barreaux de prison mais c’est parti pour un jeu de Lego transparent. Tel building aux vitres polies et miroitantes glisse, s’emboîte dans tel autre…Premier plan, second plan, troisième plan…Pour avoir finalement l’impression qu’une « vitrine » de bureaux ou d’appartements privés s’exposent devant nous sans pudeur ! Pénétrons chez les gens ! Chez tout le monde ! Dans les bureaux du Chicago Tribune, dans la Trump Tower…

Conclusion: Michael on t’a à l’œil. Like it very much.

So Cute a aimé sa visite à la Galerie Particulière car enfin… Nous avons, tous les 15, été royalement accueillis par un open champagne avec petits fours… Parce que justement Michael Wolf était là hier soir !

Quant au Diner burger, c’était bon, il se défend ! Oui il vaut bien ceux de 5 Guys !

La salle était un peu petite pour notre groupe, et il était impossible de réserver chez eux…Mais nous avons tout de même savouré notre cheeseburger (11€) dans un décor bien sympa, tabourets recouverts de cuir rouge, banquettes wagon, photos de NYC dans les 30’s, énormes grille-bagels…Grand choix à la carte & cheesecake available !

So Cute recommande Breakfast in America, next step les pancakes…

Par défaut