Sept-Oct 2015

Le Cycle de la Lumière Disco avec Andy au MAM !

Bonjour Les Amis,

Merci pour votre motivation jeudi soir dernier, lors de l’exposition Warhol Unlimited au Musée d’Art Moderne de Paris.

Qu’avez-vous vu, retenu et aimé ?

De mon côté j’ai apprécié la scéno qui m’a bien rappelé LE musée Andy Warhol de Pittsburg (sa ville natale) avec le papier peint vache, mao et les Silver Clouds.

Andy Warhol Unlimited Silver Clouds MAM So Cute So Culture

Je n’avais jamais vu la série des chaises électriques et j’ai trouvé cela fort, en effet de loin on reconnaît bien une série d’œuvres de Warhol aux belles couleurs pop – rouge & bleu ciel, violet et jaune – puis en s’approchant, le sujet se révèle et a lieu l’effet de surprise… Gore ? Andy ?  La chaise ou la cannette de soupe en réalité tout peut s’acheter en masse aux USA dans les années 70…

J’ai aimé la salle des Flowers et réalisé que ces peintures (motif de 2 ou 4 fleurs) existent dans tous les formats – du mini au géant – n’ont pas d’angle de vue, en effet tous les angles sont bons pour les regarder, les apprécier ou les accrocher. D’ailleurs elles étaient fixées sur un cadre en rotation lors de leur première présentation au public. Du papier peint les amis !

11235454_1120719931279275_5407987411446572069_o

Les Shadows dans la dernière salle avec leur aspect négatif / positif ne nous ont toujours pas relevé leur secret : que représentent-elles ? Une flamme de bougie et l’angle d’un objet quelconque ? Avec Andy il faut s’attendre à tout mais on peut compter sur lui pour le choix des couleurs et l’harmonie de la composition (monochrome de blanc cassé, d’argenté, de bleu nuit et 14 autres couleurs).

Les Shadows c’est peut-être les 102 étapes du cycle de la lumière disco qui éclairait la Factory en 78 ?

Enfin très bon diner au Tokyo Eat comme d’habitude : excellent cocktail Rio Bamako, poulet au caramel trop sucré mais très bon point pour le lieu noir et le hachis parmentier.

Merci à tous vous êtes merveilleux !

Toutes les photos ici

A samedi 7 novembre pour la visite commentée de la Maison de la Roche par Le Corbusier !

Culturellement,

SCSC

Publicités
Par défaut
Mai-Jui 2015

Ca c’est Clet !

Bon moment à la Galerie Artistik Rezo, au 14, rue Alexandre Dumas Paris 11ème, jeudi 21 mai pour le vernissage de « Jeux Interdits », le solo show de Clet Abraham qui sait justement de quoi il parle … (expo visible gratuitement jusqu’au 10 juillet 2015)

Petits fours et carambars au rendez-vous pour mettre tout le monde à l’aise autour de l’artiste – lui même détendu et disponible pour chacun, l’un après l’autre …

Une vingtaine d’œuvres sont exposées, beaucoup déjà vendues (et pas peu chères) comptez plus de 2000 € pour avoir votre panneau détourné et entre 300 et 400 € pour une litho ! (très belle)

clet-9

Les So Cuters étaient au rendez-vous surtout les plus fidèles – merci les amis !

Nous avons beaucoup apprécié l’ambiance de l’événement, le travail de l’artiste – que j’espère désormais vous chercherez et repérerez en criant fièrement : ça c’est Clet ! – et surtout l’artiste lui-même.

Voici ses réponses à nos quelques questions :

  • Clet, ça fait combien de temps les panneaux ? Environ 4/5 ans
  • On t’a déjà copié ? Oh oui ! (la classe)
  • Les Etats-Unis ça te dit ? Oui pas mal, mais l’international ce n’est pas si simple, finalement on est bien en Europe point de vue liberté !
  • Ton œuvre préférée ? La prochaine à venir toujours … (sourire)
  • On peut venir te rendre visite à Florence et t’acheter des beautés ? Volontiers et je le recommande.

 Super sympa, n’est-ce pas ?

Tout ça me donne surtout envie – à la demande de Fanny – de composer un parcours street- art spécial Clet dans Paris (à défaut de Rome, Florence, Naples où on le remarque nettement plus  – et oui vous l’aurez compris l’artiste vit en Italie) !

En voici un très chouette que vous pouvez voir à l’angle rue de Paradis et rue d’Hauteville dans Paris 10.

11193225_1002996499718286_3828148505739440871_n

En attendant d’acheter une œuvre, j’ai bien apprécié les petits goodies dérivés : pins, stickers (il devrait y en avoir sur art.fr), calendriers, cartes postales et t-shirts !

Toutes nos photos ici

Plus de Clet ici

Au 3 juin à la Philharmonie !

SCSC

Par défaut
Sep-Oct 2014

La Nana du Grand Palais : le debrief !

Chers amis,

Encore une fois merci pour cette merveilleuse soirée avec vous ! Nous étions une petite vingtaine presque tous à l’heure pour apprécier la magnifique rétrospective Niki de Saint Phalle au Grand Palais qui a débuté il y a un peu plus de dix jours maintenant.

Mention spéciale pour la gente masculine franchement au rendez-vous pour cette artiste féministe jusqu’au bout des ongles !

DSCF1483

Vous avez été UNANIMES : c’était génial, expo didactique, prenante, rythmée et BELLE !

3 étages alternant : joie, pénombre, danse, provoc, amour, fusillade, rêve et rébellion.

2014-09-16 10.25.14

Qu’avez-vous appris ?  Qu’avez-vous aimé ? Vous avez découvert combien l’artiste était belle, vous avez constaté que non elle n’a pas fait QUE des nanas, que son discours était avant-gardiste et qu’elle  campait dès les 60’s en féministe assumée et rebelle. Son œuvre est à son image.

2014-09-16 10.27.33

Ses lettres illustrées respirent l’humour puis sa « mère dévorante » vous donne un haut le cœur… Ses nanas vous enchantent et ses tirs vous font taire…

Désormais vous voulez découvrir son jardin en Toscane, revoir le Parc Güell et vous arrêter à Escondido… C’est peut-être ça le plus appréciable chez Niki de Saint Phalle, ces surprenantes opportunités de voyages « magiques » qu’elle  inspire et qui lient toute son œuvre, entre les lieux qui l’ont inspirée et ceux qu’elle a changés : Barcelone, les Tours Watts, Bomarzo, le Moderna Museet de Stockholm, le Cyclop de Milly la Forêt …

Le grand public était son public et elle le touche encore aujourd’hui dans le monde entier !

Pour participer à la géolocalisation des œuvres de Niki dans le monde c’est ici. Cette carte cependant manque un peu de logique mais je vous laisse le constater.

Vous n’avez pas encore vu l’expo et voulez vous documenter ? Ecouter cette belle émission de France Culture Niki de Saint Phalle : une vie une œuvre, qui a été diffusée le 27 septembre 2014 avec entre autres Camille Morineau, commissaire de l’exposition.

Enfin en marge de l’exposition, les deux longs métrages de l’artiste vont être diffusés sur grand écran gratuitement à l’auditorium du Grand Palais donc restez connectés au site du Grand Palais et ne manquez pas de prendre vos places pour DADDY ou un REVE PLUS LONG QUE LA NUIT.

En ce qui me concerne voici mes prochaines lubies : direction le 104 pour voir la Cabeza, pénétrer coûte que coûte le Rêve de l’Oiseau, visiter le Mamac de Nice et organiser une escapade à Hanovre …

Pour ceux qui n’ont pas vu l’expo : pas de doute, saisissez votre chance et allez-y gratuitement dans le cadre de la Nuit Blanche le 4 octobre prochain, ouverture de 20h00 à minuit !

Enfin je remercie les plus braves d’être restés soudés pour la deuxième partie de la soirée et bien que nous ne soyons pas montés sur la péniche du Rosa Bonheur sur Seine, nous nous sommes régalés de pizza juste en face !  Merci à tous et surtout à Gonzi qui, arrivé 1h30 en retard n’a pas profité de l’expo mais bien du vin rouge en deuxième partie !

J’espère vous revoir tous : Juliette, Victor, JJ, Norman, Jocelyne, Julie, Bianca, JJ2 & co !

SCSC

Toutes les photos ici

Par défaut
Jan-Fev 2010

Merci Monsieur Soulages !

So Cute So Culture had a wonderful time last Thursday at the Centre Georges Pompidou! Merci beaucoup !Oui en effet toujours de nouvelles personnes tentent l’expérience, les fidèles … le restent et vous participez tous avec un formidable enthousiasme. So Cute ne sait comment vous remercier !

Jeudi dernier donc nous sommes tous arrivés à peu près à l’heure pour notre rendez-vous culturel de 19h30. Nous étions une vingtaine à l’expo et exactement 15 à table ensuite.

Nous nous sommes confrontés aux immenses toiles noires de Pierre Soulages avec … Ravissement ? Étonnement ? Curiosité ? Oui tout cela en même temps… Car enfin quel artiste avant lui a su ainsi objectiver la toile ? La faisant devenir un « objet» qui se révèle à la lumière ? Des noirs baignés de soleil, des sillons de peinture-résine, de larges striures inverses, des coups de pinceaux constituent les paysages infinis de Pierre Soulages. Mais les toiles respirent la maîtrise et l’ordre cependant. Ce qui contraste d’ailleurs avec la première partie de son œuvre composée de broux de noir inventifs, de formes abstraites et de couleurs cachées…

En un mot allez VOIR, vous ne serez pas déçus.

Enfin le dîner aux Fous de l’Ile (33 rue des deux ponts)… Bien que le restaurant ne soit pas tout à côté du Centre vous profiterez de la promenade entre l’île de la Cité et l’île Saint-Louis et la carte sera à la hauteur de vos espérances avec son large choix de plats agréables. Nous avons goûté un peu près à tout : champagne à cravate, foie gras, soupe aux oignons, magret de canard, st jacques sur purée de topinambours, tartare à cheval ou côte de bœuf… Tout le monde était satisfait ! Frites délicieuses by the way… Formule pratique et pas chère pour le quartier : 26 euros entrée + plat + dessert, 21 euros entrée + plat / plat + dessert, 17 euros plat. Cocottes en tout genre sur étagères débridées : tel est le décor de ce lieu qui est et se veut chaleureux. Bon accueil et service efficace – on aime.

So Cute recommande et en redemande !!! A la prochaine !!!

Par défaut