Nov-Dec 2016

Rdv à La Closerie Falbala …

Chers Tous,

C’est avec enthousiasme que je vous donne rendez-vous à la toute fin de l’année 2016 pour un So Cute aventurier. En effet le vendredi 30 décembre 2016 à 10h30 du matin, 10 d’entre nous seront attendus à la Fondation Dubuffet pour la visiter et découvrir une installation de « Land Art » hors du commun : La Closerie Falbala.

La construction de la Closerie Falbala été entreprise dans les années 1970, quand Dubuffet a alors 70 ans, une entreprise gigantesque et non sans heurt. L’artiste avait dans l’idée de construire une structure totale pour abriter le cabinet logologique (dont nous comprendrons le concept sur place), cabinet lui-même situé dans la Villa Falbala que nous découvrirons !

Précisément à l’occasion de cette visite, nous verrons d’une part la Closerie Falbala (1610 m2) avec la Villa Falbala qui contient le Cabinet logologique. D’autre part, dans un autre jardin, nous visiterons le Musée avec des œuvres peintes et les éléments du spectacle de Coucou bazar ainsi que le bâtiment Maquettes qui contient les maquettes que Jean Dubuffet a léguées à sa Fondation.

Le tarif de groupe est de 4,5 euros par personne, à régler en espèces (je vous remercie d’avance), plus certainement une participation libre pour la guide.

Afin de faciliter l’organisation de cette visite et vous motiver à venir, un ou deux UBER vans seront mobilisés pour nous transporter. Un départ à 9h45 (pas de retard possible) de la Place de la République est envisagé, le prix du transport  aller-retour vous sera communiqué depuis l’événement FB ou par email. Le trajet dure 37 minutes sans circulation.

Je vous remercie de vous inscrire à la visite par email via : socutesoculture@gmail.com !

Premiers arrivés premiers servis, attention il n’y a que 10 places.

Pour comprendre les termes : Art Brut, Hourloupe et Coucou bazar avant la visite c’est ici :

A bientôt dans le froid parisien ?

SCSC

Pour avoir les infos en live avant la visite, c’est ici !

Par défaut
Jui-Aou 2016

Retrouvailles autour de Pierre Paulin

Mes chers amis, vous avez été nombreux à me rejoindre au Centre Pompidou le mercredi 27 juillet dernier ! C’est avec un grand bonheur que nous nous sommes retrouvés et avons découvert, pour certains Pierre Paulin. Son exposition au Centre Pompidou qui se termine le 22 août 2016 est certes courte mais agréable et instructive en peu de temps.

Pierre Paulin était beau, Pierre Paulin était visionnaire, Pierre Paulin a utilisé des matériaux nouveaux et considérés comme peu nobles dans les années 80, Pierre Paulin a crée le fauteuil mushroom, tulip, groovy, ruban, la déclive, le canapé Osaka, le salon Pompidou que j’ai eu la chance de voir en 2009 à l’Elysée, une visite à relire ici.

De Pierre Paulin aurait bien tout rapporté à la maison car son mobilier aux lignes douces mais aux couleurs pop dynamisent et élèvent le niveau de tous les intérieurs.

Nous nous sommes attardés sur chacun de ses fauteuils et en avons tous choisi un. Nous nous sommes intéressés aux films diffusés dans la salle d’exposition et avons ainsi découvert les créations de Pierre Paulin dans les grandes lignes à travers le temps.

Ensuite nous nous sommes dirigés vers le restaurant – bar à tapas de St Paul : HOMIES en passant par la magnifique place Igor Stravinsky et sa fontaine réalisée par Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely en 1983.

IMG_3400

Chez HOMIES nous avons retrouvés plus de joyeux lurons afin de trinquer dans la joie à nos retrouvailles et surtout à l’été, le meilleur moment de l’année pour profiter de la Capitale et rêver à de nouvelles rencontres. C’est donc autour de nombreux Pisco Homies, de mojitos réinventés que nous nous sommes jetés sur les boulettes de mac & cheese –qui sont à tomber- les artichauts, le plateau de jambon basque and co …

IMG_3401

Merci à tous mes merveilleux amis d’être venus partager ce bon bon moment, au musée, au resto et sur les trottoirs de notre cher Paris.

SCSC

TOUTES LES PHOTOS ICI

Par défaut
Jui-Aou 2016

Rendez-vous avec Pierre Paulin, créateur du futur

Je suis heureuse de vous donner rendez-vous, pour mon retour, au Centre Pompidou à l’occasion de l’exposition du designer français et de génie : Pierre Paulin (1927-2009)

Pierre Paulin est aux États-Unis pour présenter son projet à Herman Miller. La crise pétrolière de 1973 empêche l'utopie de voir le jour. Photo Maia Paulin

Pierre Paulin est aux États-Unis pour présenter son projet à Herman Miller. La crise pétrolière de 1973 empêche l’utopie de voir le jour. Photo Maia Paulin

Designer, architecte d’intérieur, créateur, Pierre Paulin sculpte l’espace, l’aménage, le «paysage ». Ses environnements, ses meubles, ses objets industriels, se mettent au service du corps. Avec plus de soixante-dix pièces de mobilier et une cinquantaine de dessins inédits, l’exposition consacrée par le Centre Pompidou à Pierre Paulin propose une traversée de tout l’oeuvre du designer et de quarante années de création. Elle présente des pièces phares devenues des « icônes » de l’histoire du design – Anneau, Mushroom, Ribbon Chair, Butterfly, Tulip… – et fait la part belle à des projets inédits, auto-édités, comme le Tapis-siège, la déclive, la tente, etc. Des pièces rares des années 1950 et des prototypes sont également dévoilés dans l’exposition.

Paulin Pierre (1927-2009). Paris, Centre Pompidou - Musee national d'art moderne

Peut être le plus connu de toute une série qui suivra, Mushroom, conçu en 1963 est l’exemple type d’une nouvelle technique de fabrication. Consitué de 3 anneaux – un pour le sol, un autre pour le siège et le dernier pour former le dossier – maintenus par des sangles de caoutchouc et recouvert de mousse. Révolutionnaire, son design aux formes souples et arrondies et sans piétment avait été spécialement étudié pour recevoir une housse en tissu élastique sans couture. Ses lignes simples et intemporelles sont aujourd’hui, présentent dans la collection permanente du MoMa (The Museum of Modern Art de New York).

En 1971, Pierre Paulin est choisi par Claude et Georges Pompidou pour revisiter l’aménagement des appartements privés du Palais de l’Elysée. En 1984, c’est au même designer que fait également appel François Mitterrand pour concevoir l’architecture intérieure et le design de son bureau présidentiel.

L’exposition invite le visiteur à établir un dialogue entre corps et confort. Parce que les recherches de Pierre Paulin ont été sans cesse motivées par les thèmes du confort et d’un nouvel art de vivre – au ras du sol par exemple, le parcours propose au public de s’asseoir dans les sièges les plus emblématiques du créateur, des rééditions mises à la disposition des visiteurs.

L’exposition présente, enfin, une reconstitution inédite du living room de la Calmette, la villa dessinée dans les Cévennes par le designer dans les années 1990 : le public y expérimente un épais diwan (tapis) glissant le long d’un mur, se retournant sur le sol et accueillant quatre fauteuils Tongue.

J’ai tellement hâte !!!

Rendez-vous devant la statue de Calder à 19h30, le mercredi 27 juillet, prenez vos billets à l’avance en ligne !

Ensuite nous irons boire et manger chez HOMIES 26 Rue Beautreillis, Paris, France, 75004 Paris résa à 22h00.

Je compte beaucoup sur vous !

Pour rsvp et les infos live, c’est ici.Pour rsvp et les infos live, c’est ici.

Par défaut
Nov-Dec 2015

Prendre l’air à Poissy avec Le Corbusier !

Chers Amis,

Je vous donne rendez-vous ce dimanche 22 novembre pour prendre l’air à Poissy et découvrir un des joyaux de l’architecture moderne : La Villa Savoye du Corbusier (1928-31).

  • Rendez-vous à 13h00 Gare Saint Lazare (afin de prendre le train de 13h23)
  • Devant le quai 7 pour nous retrouver puis partir direction Poissy18 minutes de trajet
  • Tarif du billet A/R : 10,10€
  • 20 minutes de marche lente depuis la Gare jusqu’à la maison
  • Entrée de la maison 11,5 €

Oui c’est pas gratuit tout ça mais une petite escapade entre potes c’est unique !

Encore une fois la page wikipédia de la Villa est très bien faite et rapide à lire, je vous la recommande vivement :

Villa de week-end pour la famille Savoye (Pierre, cofondateur à Lille en 1907 de la société de courtage d’assurance Gras Savoye et son épouse Eugénie) qui accepte le projet, c’est un manifeste de modernité qui affirme une volonté architecturale satisfaisant à l’intérieur, tous les besoins fonctionnels.

Le Corbusier décrit les Savoye comme des clients « dépourvus totalement d’idées préconçues : ni modernes ni anciens ». La villa est une « boîte en l’air » située dans une pelouse entourée de prairies et de vergers dominant la vallée de la Seine. Elle est la parfaite illustration issue des recherches formelles sur la théorie des cinq points de l’architecture moderne formulée par le concepteur suisse en 1927, pour théoriser les principes fondamentaux du Mouvement moderne : les pilotis, les toits terrasses, le plan libre, la fenêtre en bandeaux et la façade libre.

Pour votre info 2015 commémore le 50e anniversaire de la disparition de l’architecte.

A dimanche,

Pour RSVP c’est ici !

Paix & (Art &) Amour

SCSC

Par défaut
Sept-Oct 2015

Le Cycle de la Lumière Disco avec Andy au MAM !

Bonjour Les Amis,

Merci pour votre motivation jeudi soir dernier, lors de l’exposition Warhol Unlimited au Musée d’Art Moderne de Paris.

Qu’avez-vous vu, retenu et aimé ?

De mon côté j’ai apprécié la scéno qui m’a bien rappelé LE musée Andy Warhol de Pittsburg (sa ville natale) avec le papier peint vache, mao et les Silver Clouds.

Andy Warhol Unlimited Silver Clouds MAM So Cute So Culture

Je n’avais jamais vu la série des chaises électriques et j’ai trouvé cela fort, en effet de loin on reconnaît bien une série d’œuvres de Warhol aux belles couleurs pop – rouge & bleu ciel, violet et jaune – puis en s’approchant, le sujet se révèle et a lieu l’effet de surprise… Gore ? Andy ?  La chaise ou la cannette de soupe en réalité tout peut s’acheter en masse aux USA dans les années 70…

J’ai aimé la salle des Flowers et réalisé que ces peintures (motif de 2 ou 4 fleurs) existent dans tous les formats – du mini au géant – n’ont pas d’angle de vue, en effet tous les angles sont bons pour les regarder, les apprécier ou les accrocher. D’ailleurs elles étaient fixées sur un cadre en rotation lors de leur première présentation au public. Du papier peint les amis !

11235454_1120719931279275_5407987411446572069_o

Les Shadows dans la dernière salle avec leur aspect négatif / positif ne nous ont toujours pas relevé leur secret : que représentent-elles ? Une flamme de bougie et l’angle d’un objet quelconque ? Avec Andy il faut s’attendre à tout mais on peut compter sur lui pour le choix des couleurs et l’harmonie de la composition (monochrome de blanc cassé, d’argenté, de bleu nuit et 14 autres couleurs).

Les Shadows c’est peut-être les 102 étapes du cycle de la lumière disco qui éclairait la Factory en 78 ?

Enfin très bon diner au Tokyo Eat comme d’habitude : excellent cocktail Rio Bamako, poulet au caramel trop sucré mais très bon point pour le lieu noir et le hachis parmentier.

Merci à tous vous êtes merveilleux !

Toutes les photos ici

A samedi 7 novembre pour la visite commentée de la Maison de la Roche par Le Corbusier !

Culturellement,

SCSC

Par défaut
Sept-Oct 2015

Andy Warhol c’est ce qu’il nous faut, rendez-vous le 29.10 à 20h

Les Potes,

Je vous donne rendez-vous le jeudi 29 octobre à 20h00 pour l’exposition Warhol Unlimited au Musée d’Art Moderne.

Deux choses à savoir pour votre visite :

  1. Cette exposition (comme son nom l’indique : Unlimited) réunie plus de 200 œuvres et met en valeur la dimension sérielle du travail de Warhol.
  1. Vous aurez l’occasion de voir les Shadows (1978-79) étonnant ensemble de 102 toiles sérigraphiées de 17 couleurs différentes qui se déploient sur une longueur de plus de 130 mètres. Habituellement conservées à la Dia Art Foundation (état de NYC), elles sont exposées dans leur totatlité pour la première fois en Europe.

Pourquoi Warhol Unlimited ? Et pas Scorsese, Follia Continua ou encore le Musée Picasso ?

Andy tout le monde le connaît et c’est parfait pour nous retrouver après une longue journée et se détendre devant du beau – du cool – du POP ! Et pour vous convaincre, écoutez vite ce podcast délire d’une de mes émissions préférées (mais malheureusement arrêtée) :

SI L’AMERIQUE M’ETAIT COMPTEE

Saison 2- Episode 23

Andy Warhol : Pubard ou Génie du 20ème siècle ?

(c’est parti pour une heure de kiff)

Andy Warhol Unlimited

Le Musée d’Art Moderne affiche (ce que je considère des prix corrects) avec une entrée en plein tarif à 12 euros (et non 14) avec pleins de potentiels tarifs réduits (moins de 28 ans, demandeurs d’emploi etc…)

Le Mam reste ouvert jusqu’à 22h00 le jeudi, ce qui permet à ceux qui sortent vers 20h de participer (et rares sont les lieux culturels à Paris qui proposent une entrée à 21h00)…

Enfin pour se restaurer, pas trop loin c’est possible, et on aime ça, direction le Tokyo Eat où le combo RIO BAMAKO + moelleux au chocolat font parfaitement effet !

Comme les visites guidées en groupe ne se font pas le soir et sont complètes jusqu’en décembre, je vous propose de vous cultiver un peu avant et de prendre votre billet coupe-file en ligne pour 20h00 le jeudi 29 octobre au MAM (métro Alma Marceau ou Iéna).

Personnellement j’ai hâte !

Pour RSVP c’est ici

SCSC

Par défaut
Mai-Jui 2015

Songe Musical le 03.06.15 à la Philharmonie de Paris !

Chers tous,

Merci pour cette magnifique soirée passée en votre compagnie !

En effet nous avons été très gâtés à la Philharmonie le mercredi 3 juin par l’Orchestre de Paris, la baguette de Yutaka Sado et le swing du grand pianiste cubain Jorge Luis Prats.

1-19

Nous nous sommes retrouvés, les 27 socuters, à 20h, au pied des escalators pour nous rencontrer et pénétrer ensemble dans la merveilleuse salle déssinée par Jean Nouvel.

Bien qu’éparpillés à divers endroits sur les hauteurs de la salle de concert, nous avons gravité ensemble au rythme des Escales de Jacques Ibert et du Concerto pour piano en fa de Gershwin.

Nous avons applaudi à l’unisson des autres 2377 spectateurs et rappelé 3 fois Jorge Luis Prats ! Quel show !

A la pause nous avons consommé sandwiches et verres de vin, que nous avons élégamment bus cul sec puisque nous manquions de temps (du fait des 3 rappels).

Pendant la seconde partie, Petrouchka, la ballerine et le Maure ont tragiquement fêté Mardi Gras dans les rues de St Petersbourg sous nos yeux et sans mise en scène (je compte bien voir ce ballet en vrai).

Un songe musical dont nous avons profité le temps d’une soirée dans le ventre d’une grosse baleine bleue …

1-32

Mais tel Gepetto nous en sommes sortis pour aller boire des verres à la Petite Hall où il nous a été IM-POS-SI-BLE de manger quoi que ce soit (merci Paris !)

A refaire absolument ! Mais je vous le rappelle pour obtenir des places à 10 € il faut s’y prendre au moins 7 semaines à l’avance.

Merci aux courageuses (anciennes bien sûr) et nouvelles recrues que j’espère avoir l’occasion de revoir rapidement : Ingrid, Brigitte, Audrey, Constance, Jocelyne, Anne & Claude… !

Toutes les photos ici

A bientôt le vendredi 17 juillet pour le Hip Hop à l’Institut du Monde Arabe

SCSC

Par défaut